Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre
Dossier : Mort de Victorine à Villefontaine

Isère : le corps retrouvé près d'un étang à Villefontaine est bien celui de Victorine

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu, France Bleu Isère

Le corps de Victorine Dartois a été retrouvé lundi à proximité d'un étang à Villefontaine (Isère). La jeune fille, âgée de 18 ans, avait disparu samedi soir aux alentours de 19 heures. Une enquête a été ouverte pour "enlèvement, séquestration et homicide volontaire".

La jeune fille avait disparu depuis le samedi 26 septembre au soir, à proximité du stade de la prairie, près de Villefontaine.
La jeune fille avait disparu depuis le samedi 26 septembre au soir, à proximité du stade de la prairie, près de Villefontaine. © Maxppp - Michel Thomas

Le corps découvert lundi près d'un étang à Villefontaine (Isère) est bien celui de Victorine, une jeune fille de 18 ans disparue depuis samedi soir vers 19 heures, a annoncé lundi Audrey Quey, procureure de la République de Vienne. "Il est trop tôt pour dire à quand remonte la mort" de la jeune fille, a-t-elle déclaré, en précisant qu'un premier examen externe du corps "n'avait pas permis d'identifier les causes" du décès. "Son corps a été découvert par les équipes cynophiles de la gendarmerie engagées sur place depuis la veille. Il était immergé dans un ruisseau difficile d'accès. (...) Un médecin légiste s'est rendu sur place pour examiner le corps. (...) Une autopsie sera réalisée dans les jours à venir."

"Son corps a été découvert par les équipes cynophiles." - Audrey Quey, procureure de la République de Vienne

Un appel à témoin et une enquête ouverte

"Désormais, l'enquête se poursuit pour les qualifications d'enlèvement, séquestration et homicide volontaire afin de déterminer les circonstances du décès de Victorine" a indiqué Audrey Quey, procureure de la République de Vienne. La gendarmerie de l'Isère a diffusé lundi soir un appel à témoin afin de recueillir des éléments. L'enquête a été confiée à la section de recherche de Grenoble avec l'appui de la brigade de gendarmerie de Bourgoin-Jallieu et de la brigade territoriale de Villefontaine. La procureure de la république de Vienne s'est dessaisie au profit du pôle criminel de Grenoble qui coordonnera les prochaines avancées de l'enquête. Toute personne disposant d'information pouvant faire avancer l'enquête peut contacter la gendarmerie au 0 800 200 142.

"Désormais, l'enquête se poursuit pour les qualifications d'enlèvement, séquestration et homicide volontaire afin de déterminer les circonstances du décès de Victorine." - Audrey Quey, procureure de la République de Vienne

Ses effets personnels retrouvés

C'est près d'un étang, près du stade de la prairie, à Villefontaine, tout près du chemin que Victorine devait emprunter pour rentrer chez elle, que le corps a été retrouvé lundi à la mi-journée. La procureure de la République de Vienne a d'abord annoncé la découverte d'un cadavre sans confirmer  qu'il s'agissait bien de la jeune fille. 

Lundi à la mi-journée, Audrey Quey, procureure de la République de Vienne n'était pas en mesure de confirmer l'identité du corps découvert, malgré le faisceau d'indices : chaussures, sac à main et masque. "Je ne suis pas en mesure de vous confirmer qu'il s'agisse du corps de Victorine. Nous sommes en attente des techniciens d'investigation criminelle qui vont arriver d'ici peu. Je vous en dirai plus juste après" a-t-elle poursuivi.

"Bien évidemment mes pensées aujourd'hui vont avant tout à la famille, aux parents, frère et sœurs de Victorine que j'ai reçus avant de me rendre sur place. [...] . Nous allons poursuivre les investigations. Il y a eu des moyens exceptionnels mis en œuvre par la gendarmerie pour localiser cette jeune fille de puis hier et arriver à comprendre ce qu'il s'est passé" a-t-elle conclu.

Aucun signe de vie depuis 19 heures samedi

La jeune fille, âgée de 18 ans, n'avait pas répondu au téléphone ou donné signe de vie depuis samedi soir et un dernier appel passé sur son téléphone aux abords du stade de la Prairie, à Villefontaine, en Isère. Les recherches s'étaient concentrées, ces dernières 24 heures, autour de deux étangs celui des Fougères et celui de Saint-Bonnet qui se trouvaient sur le chemin de son domicile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess