Faits divers – Justice

Un corps trouvé sur les voies bloque le train Paris/Limoges

Par Noémie Bonnin et Martine Bréson, France Bleu Paris Région lundi 21 avril 2014 à 22:17 Mis à jour le mardi 22 avril 2014 à 9:00

Tout le trafic entre Paris et Limoges a été perturbé pendant plusieurs heures.
Tout le trafic entre Paris et Limoges a été perturbé pendant plusieurs heures. © Fotolia.com

Les trains ont eu plusieurs heures de retard lundi soir entre Limoges et Paris. Un cadavre a été trouvé sur les voies, près d'Issoudun, dans l'Indre. Cinq trains ont été bloqués durant près de 5 heures. A l'arrivée, gare d'Austerlitz, les taxis mis gratuitement à la disposition des voyageurs ont été pris d'assaut. La SNCF, qui n'est pas responsable de l'incident, ne remboursera pas les billets.

Retour difficile pour pas mal de franciliens, lundi soir. Le train est à moins de 250 km de Paris, quand le conducteur du Limoges-Paris n°3664 s'arrête. En fait le précédent train a signalé un corps sur les voies. Un cadavre gît effectivement sur les rails, il est 19h10. Le temps de l'enquête, ce sont tous les trains Paris/Limoges qui ont eu du retard. Les voyageurs naufragés sont arrivés à Paris vers 02h00 ou 03h00 du matin ce mardi. C'est là qu'ils ont appris que leur billet ne serait pas remboursé.

Qu'est-ce-qui s'est passé?

Dès que la macabre découverte est signalée les gendarmes qui ont été appelés, arrivent sur les lieux pour déterminer les circonstances du drame. La SNCF, de son coté, met en place son dispositif habituel : plateaux repas et bouteilles d'eau. Il y a plus de 600 passagers, le train est bondé en ce lundi de Pâques. Mais dans cette zone très rurale, en plein cœur de l'Indre, à une dizaine de kilomètres d'Issoudun exactement (Sainte-Lizaigne), tout prend du temps. Ce train-là est arrêté plusieurs heures, mais les deux voies sont bloquées par les enquêteurs et du coup les retards s'accumulent comme des dominos, sur les autres liaisons. Plusieurs autres trains sont arrêtés en gare de Châteauroux, Issoudin et Vierzon. Une enquête a été ouverte.

P Morts sur les rails