Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Corse "humilié" pour un signe indépendantiste... catalan

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu Roussillon, France Bleu

Un habitant de l'île de Beauté raconte dans Corse-Matin avoir été pris à partie par des agents de sécurité de l'aéroport de Barcelone il y a une quinzaine de jours. Motif : un autocollant indépendantiste catalan dans un de ses bagages.

Un drapeau indépendantiste catalan devant le palais de la Generalitat de Catalogne à Barcelone
Un drapeau indépendantiste catalan devant le palais de la Generalitat de Catalogne à Barcelone © Maxppp - Alberto Estévez

Le témoignage est à lire dans Corse-Matin ce mardi. Claude Lefèbvre raconte sa mésaventure le 16 février dernier à l'aéroport de Barcelone. Cet habitant de Calenzana, près de Calvi, rentre d'un voyage en Catalogne. Un trajet qu'il fait régulièrement depuis cinq ans, pour séjourner dans la famille de sa compagne, une Catalane.

A l'aéroport de Barcelone, lors du contrôle des passagers pour le vol de Marseille, un agent lui demande de sortir les appareils électroniques qu'il transporte dans son sac. Pas de problème pour Claude, qui obéit. Il vide son sac, au sens propre du terme... et au figuré aussi dans les colonnes de Corse-Matin : il raconte que quand les objets sont sortis, l'employée de l'aéroport change rapidement de comportement. Car sur le vieux PC portable de sa femme, il y a... un autocollant indépendantiste catalan.

En découvrant l'autocollant, l'agent voit rouge

Selon le Corse, l'agent lui dit alors qu'il n'a pas le droit d'afficher ce genre de choses, et lui demande s'il est Espagnol ou Catalan. "Je lui ai répondu que j'étais français" explique Claude, "que nous étions en démocratie et que j'avais tout à fait le droit de mettre un tel autocollant."

"C'est du racisme anti-catalan" - Claude, le passager corse

Le ton monte, le Corse raconte qu'on l'amène alors dans une salle isolée. Selon ses dires, la tension est telle que les agents lui demandent de quitter le lieu d’embarquement. Claude Lefèbvre les accuse alors de "racisme anti-catalan".

De retour chez lui à Calenzana, Claude ne décolère pas et porte plainte à la gendarmerie. "Cet acte raciste ne doit pas être ignoré" insiste-t-il dans les colonnes du journal : "cet autocollant n’est pas celui du terrorisme, on ne parle pas de nazis ou de Daesh".