Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un couple de Dijonnais interpellé pour avoir organisé 14 mariages blancs

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les policiers dijonnais ont démantelé une filière d'organisation de mariages blancs. 14 unions auraient été célébrées entre 2013 et 2014. Un couple de trentenaires a été mis en examen mercredi soir.

Certains "mariés" auraient déboursé jusqu'à 10.000 euros pour un mariage blanc.
Certains "mariés" auraient déboursé jusqu'à 10.000 euros pour un mariage blanc. © Maxppp

Si les policiers ont découvert le pot aux roses, c'est parce que deux jeunes femmes sont venues se dénoncer, au début de l'été 2014. Elles ont expliqué avoir fait une bêtise en se mariant à des ressortissants étrangers. De fil en aiguille, les enquêteurs ont pu établir que 14 jeunes femmes avaient conclu ce genre d'union dans le département de la Côte-d'Or, à Dijon et dans des mairies de l'agglomération.

Ces jeunes femmes n'étaient pas cooptées au hasard mais ciblées en fonction d'un profil particulier : fragilité psychlogique, difficultés financières... Quelques centaines d'euros étaient donc les bienvenues, mais les sommes qu'elles ont perçues sont sans commune mesure avec celles qu'ont déboursées les ressortissants algériens : 10.000 euros pour un mariage blanc , synonyme, à terme, de titre de séjour en France.

10.000 euros pour un mariage blanc

A force de filatures, les enquêteurs ont identifié les organisateurs de ces unions : deux trentenaires sans emploi qui avaient trouvé une technique très lucrative. Deux femmes et un homme ont également été interpellés : ils auraient joué les intermédiaires en recrutant les futurs mariés, en assurant leur accueil ou encore en établissant de fausses factures censées prouver la communauté de vie des époux. Tous ont été présentés à un juge d'instruction.

La police cherche maintenant à retrouver les maris, éparpillés en région parisienne . Leurs mariages pourraient être annulés.

Choix de la station

France Bleu