Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un couple de Palois se fait voler 30 000 euros par un pirate informatique en voulant acheter un appartement

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Le hacker a intercepté et détourné le rib du vendeur de l'appartement, à qui ils devaient verser un acompte, pour que l'argent soit viré sur son compte.

Maître Olivier Rouvière, l'avocat du couple, conseille de bien vérifier les paramètres de sa boîte mail.
Maître Olivier Rouvière, l'avocat du couple, conseille de bien vérifier les paramètres de sa boîte mail. © Radio France - Manon Claverie

L'informaticien qui a examiné la manipulation n'avait jamais vu ça ! Il y a quelques semaines un Palois, quinquagénaire, signe un compromis de vente pour acheter un appartement. Il doit verser un acompte de 30 000 euros. Le notaire du vendeur lui envoie par mail le rib sur lequel faire le virement. L'acheteur transfère ce mail à son épouse pour qu'elle fasse l'ordre de virement. C'est pendant ce transfert, de l'époux à l'épouse, que le hacker intercepte le mail et change le rib qui était en pièces jointes pour le remplacer par le sien

Des mots clés filtrés dans les mails pour repérer les transferts d'argent

L'acheteuse a donc fait un ordre de virement vers le compte... du pirate informatique ! Quand les notaires remarquent que l'acompte n'est pas parvenu jusqu'au vendeur, ils comparent les ribs et remarquent que celui envoyé par le notaire à l'époux est différent de celui envoyé par ce dernier à sa femme. Ils font alors intervenir un informaticien qui se rend compte que le hacker avait fait transférer tous les mails de la victime qui contenaient les mots clés "rib", "virement", "vente", "acompte", "chèque", "facture" etc. vers sa propre messagerie, pour repérer les transferts d'argent et intercepter ensuite le pactole via une combine digne des hackers les plus adroits.

Allez dans les paramètres de votre boîte mail, vérifiez que l'onglet 'transfert de mes messages vers une autre messagerie' ne contient pas une adresse que vous ne connaissez pas. Si c'est le cas, c'est que vous avez été hacké.          
Maître Olivier Rouvière

L'avocat du couple de victimes, maître Olivier Rouvière, appelle à la vigilance : "allez dans les paramètres de votre boîte mail, vérifiez que l'onglet 'transfert de mes messages vers une autre messagerie' ne contient pas une adresse que vous ne connaissez pas. Si c'est le cas, c'est que vous avez été hacké, explique-t-il. Je souhaitais attirer l'attention non seulement des consommateurs mais aussi des banques sur cette arnaque. Je pense qu'il faudrait réfléchir à consolider la sécurité de tout cela... ou revenir à l'ancienne et échanger des ribs sur papier plutôt que sur des plateformes en ligne étant donné que, manifestement, les hackers font aujourd'hui ce qu'ils veulent de nos données"

Le couple a porté plainte au commissariat de Pau, sans grand espoir de retrouver la somme perdue.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess