Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un couple de Varois porte plainte contre X après le décès de leur fille malade

jeudi 27 septembre 2018 à 6:06 Par Sophie Glotin, France Bleu Provence et France Bleu

Mathilde avait 6 ans. Soignée à l'hôpital de La Timone à Marseille pour une tumeur au cerveau, elle est décédée en septembre 2017. Ses parents, installés à Sollies-Ville (Var), ont décidé de porter plainte. Pour eux, une succession de négligences aurait accéléré le décès de leur fille.

Nathalie et Cyril Quelet portent plainte pour obtenir la vérité sur la prise en charge de leur fille
Nathalie et Cyril Quelet portent plainte pour obtenir la vérité sur la prise en charge de leur fille © Radio France - Sophie Glotin

Solliès-Ville, France

Nathalie et Cyril Quelet, habitants de Sollies-Ville, ont porté plainte contre X après le décès de leur fille survenu le 9 septembre 2017. Mathilde, 6 ans, était soignée à l'hôpital de La Timone-Enfants à Marseille pour une tumeur au cerveau. Selon ses parents, une succession de négligences aurait accéléré le décès de Mathilde. Ils portent donc plainte, auprès du Procureur de la République de Toulon, pour homicide involontaire, non-assistance à personne en danger et mise en danger délibérée de la vie d'autrui.

Les parents dénoncent une succession de négligences médicales

Au printemps 2017, la petite fille se plaint de violents maux de tête. Elle passe un scanner le 1er juin 2017. Le résultat est terrible : Mathilde souffre d'une très agressive tumeur au cerveau. "Elle devait être opérée immédiatement mais sans qu'on ne comprenne pourquoi l'opération a été reportée au lendemain" précise sa maman, infirmière-anesthésiste de profession. 

La suite du parcours de soins sera aussi compliquée selon la famille. La petite fille, paralysée et privée de l'usage de la parole après son opération, sort une première fois de l’hôpital sans prescription ni suivi. Son état s'aggrave. Elle passe un deuxième scanner début juillet. Le résultat est identique à celui réalisé après l'opération selon les médecins.

Mathilde victime d'un "abandon thérapeutique" selon l'avocate de la famille

"Je découvre un mois plus tard, en recevant un compte-rendu médical, que la tumeur avait de nouveau grossi et qu'une métastase avait même fait son apparition. Mathilde est pourtant ressortie de l'hôpital et a été abandonnée. Un médecin du service oncologie nous a dit : on l'a oubliée dans la nature" explique Nathalie Quelet, très éprouvée. L'avocat des parents, Maître Laurie Franchitto, parle "abandon thérapeutique". 

L'Assistance Publique des Hopitaux de Marseille réagit dans un communiqué transmis à France Bleu Provence : « L’AP-HM comprend la douleur de la famille face à cette terrible épreuve que constitue la perte d’un enfant. Elle précise que de nombreux échanges ont eu lieu avec la maman suite au décès de l’enfant. Elle reconnaît un  décalage dans l’envoi de certaines pièces du dossier de l’enfant mais l’ensemble du dossier médical a pu finalement lui être transmis. Une rencontre lui a été proposée avec l’équipe de la Timone ainsi qu’une médiation médicale. La famille n’a pas donné suite à ces propositions... L’AP-HM (...) mettra bien évidemment tous les éléments à la disposition de la justice. »

Nathalie et Cyril Quelet organisent ce jeudi 27 septembre une soirée caritative à La Garde - Radio France
Nathalie et Cyril Quelet organisent ce jeudi 27 septembre une soirée caritative à La Garde © Radio France - Sophie Glotin