Faits divers – Justice

Un couple incarcéré à Montpellier pour des violences sur un bébé de deux ans

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault vendredi 21 octobre 2016 à 17:57

Illustration
Illustration © Maxppp -

Une femme de 20 ans et son compagnon de 29 ans ont été mis en examen et incarcérés à Montpellier, soupçonnés d'avoir frappé leur petit garçon de deux ans. Des violences répétées.

Un couple de Montpellier est en prison, soupçonné d'avoir frappé un bébé de deux ans. Le petit garçon est arrivé inconscient à l’hôpital le week-end dernier. Il est aujourd'hui hors de danger, mais les médecins ont relevé des traces coups récents et plus anciens.

C'est la maman qui a donné l'alerte : son bébé a perdu connaissance. Il est emmené par les pompiers sur l’hôpital. Là les médecins comprennent rapidement la situation : ils relèvent des fractures récentes, des traces de coups, mais aussi des fractures et des hématomes plus anciens, avec des syndromes de bébé secoué.

La police va donc rapidement entendre les parents. La maman, âgée 20 ans, et son nouveau compagnon de 29 ans vivent avec la maman du compagnon. Tous les trois nient avoir frappé l'enfant et tentent d'expliquer les traces de coups par des chutes, des maladresses du petit garçon.

Mais à deux ans, aucun enfant ne peut se blesser de la sorte. Les médecins et les enquêteurs en sont convaincus

L'enquête permet de démontrer que c'est sans doute le beau-père qui a frappé, mais la maman n'aurait rien fait pour l'en empêcher. Ils sont donc tous les deux incarcérés, mis en examen (lui pour violence habituelles sur mineur de moins de 15 ans pas ascendant, elle pour non empêchement), la grand-mère (maman du compagnon) est elle mise en examen pour non assistance à personne en danger et laissée libre.

L'enfant est toujours hospitalisé, mais son état n'inspire plus d'inquiétude. Rappelons que les bébés secoués restent parfois sourds et aveugles.

Partager sur :