Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Un couple retrouvé mort à son domicile à Ossé, l'hypothèse du drame conjugal envisagée

jeudi 31 janvier 2019 à 19:23 Par Lisa Guyenne, France Bleu Armorique

La piste d'un drame conjugal se dessine après la mort d'un couple de quinquagénaires, mercredi 30 janvier au soir, à Ossé, près de Chateaugiron, une vingtaine de kilomètres à l'est de Rennes.

Le pavillon du couple, à Ossé
Le pavillon du couple, à Ossé © Radio France - Lisa Guyenne

Châteaugiron, France

"Tout le monde en parle ce matin." À Ossé, petite commune résidentielle de moins de 1200 habitants, la nouvelle du drame s'est répandue en quelques heures, comme nous le confie cette habitante. Pourtant, peu d'entre eux étaient finalement proche de ce couple, qui vivait ici depuis une douzaine d'années, mais qui semblait assez peu intégré, selon les témoignages que nous avons recueillis sur place. 

Des disputes régulières sur fond d'alcool

"Il y avait un certain nombre de problèmes de voisinage", confie le maire, Joseph Ménard. Un riverain, qui a habité tout près du pavillon du couple, décrit une femme discrète, qu'il a très peu croisée, et un homme "spécial", au tempérament colérique, qui "pouvait se mettre à vous insulter". 

Le pavillon du drame, mis sous scellé par la justice - Radio France
Le pavillon du drame, mis sous scellé par la justice © Radio France - Lisa Guyenne

Un habitant qui réside juste à côté de la maison du drame évoque également des problèmes d'alcool. "En journée, ils étaient adorables, mais passé 19 heures, ça dégénérait." Il entendait alors souvent de la musique avec des basses assez fortes, et de violentes disputes avec, parfois même, des menaces de mort entre les deux conjoints. Des difficultés confirmées par le maire, qui se souvient aussi avoir marié le couple, en juin 2017. Une autopsie devait être pratiquée jeudi midi, pour déterminer les causes précises de la mort des deux conjoints. Les résultats devraient être bientôt connus.