Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Creusois convoqué devant la justice après avoir agressé deux policiers à Guéret

-
Par , France Bleu Creuse

Un Creusois de 62 ans sera jugé à la fin du mois d'octobre par le tribunal de grande instance de Guéret, pour des faits de violences et d'outrages sur des représentants de l'autorité publique. Il a blessé deux policiers au cours d'une interpellation dans le centre-ville, mercredi 19 août.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Radio France - Clémentine Sabrié

Un Creusois de 62 ans est convoqué à une audience au tribunal de grande instance fin octobre, après avoir agressé plusieurs personnes, dont deux policiers, dans le centre-ville de Guéret mercredi 19 août. Il sera jugé notamment pour des faits de violences et d'outrages sur des représentants de l'autorité publique.

Deux policiers blessés au cours de l'interpellation

Ce jour-là, les représentants des forces de l'ordre interviennent une première fois pour mettre fin à une rixe entre le mis en cause, ivre, et un autre homme. Mais quelques temps plus tard, les policiers sont alertés par des riverains d'une nouvelle bagarre entre le sexagénaire et une tierce personne, dans l'appartement d'un immeuble du centre-ville. Le visage de la victime est tuméfié quand les fonctionnaires de police arrivent sur les lieux. En tentant de maîtriser l'agresseur, ils sont à leur tour pris à partie

Les deux policiers parviennent à interpeller le Creusois et le placer en garde-à-vue. D'après le commissariat, les deux représentants des forces de l'ordre, en plus d'avoir été copieusement insultés, ont été légèrement blessés. Ils se sont vu prescrire une incapacité temporaire de travail inférieure à huit jours

L'homme de 62 ans, sans profession, était déjà connu de la police pour des faits d'ébriété.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess