Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un creveur de pneus sévit à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère

Un creveur de pneus sévit à Grenoble depuis la semaine dernière. Une centaine de voitures ont été dégradées. La police relance son appel à témoins, après que 54 voitures garées dans le quartier Berriat ont eu leurs pneus crevés dans la nuit de lundi à mardi. Un suspect a été identifié sur les caméras de vidéosurveillance du parking Denfert-Rochereau.

Le suspect a dégradé 42 véhicules dans le parking Denfert-Rochereau dans la nuit du 31 mars au 1er avril
Le suspect a dégradé 42 véhicules dans le parking Denfert-Rochereau dans la nuit du 31 mars au 1er avril

Le creveur de pneus laisse sa signature : "vous polluez tous !"

Une centaine de voitures dégradées en l'espace d'une semaine à Grenoble, cela commence à faire beaucoup. La semaine dernière, dans la nuit du 31 mars au 1er avril, 60 voitures ont eu un, deux voire quatre pneus crevés. Le creveur de pneus s'est attaqué aux véhicules garés dans le parking couvert et surveillé de Denfert-Rochereau, mais aussi dans les rues adjacentes, toujours dans le quartier de la gare de Grenoble. Le vandale a laissé sa signature : "vous polluez tous !", trois mots gravés à l'aide d'un couteau ou d'une clef sur le capot de nombreux véhicules. Dans la nuit de lundi à mardi, il remet ça. Cette fois, pas de signature mais 54 voitures ont eu leurs pneus crevés dans le quartier Berriat, rue Abbé-Grégoire, rue Irvoy, rue Jean-Prévost,**** entre autres.

Un appel à témoin est lancé

La justice prend cette affaire très au sérieux. Pour éviter toute psychose, il faudrait en effet arrêter l'homme rapidement. On voit sa silhouette apparaitre sur les films de vidéosurveillance du parking Denfert-Rochereau. Un homme jeune, mince, élancé, avec une coupe au bol , une coiffure facilement reconnaissable. Reste à savoir si ce sont ses vrais cheveux ou une perruque. Sur les photos, il porte des gants et tient une lame à la main. La police scientifique a été mise à contribution et un appel à témoins a été relancé. Vous pouvez contacter les enquêteurs au 04.76.60.42.01.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess