Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un cycliste meurt fauché par une voiture à Chaux

Un cycliste de 62 ans est mort, ce samedi, après un choc frontal sur la départementale 465, au niveau de la commune de Chaux (Territoire de Belfort). Le manque de signaux lumineux sur le vélo pourrait être en cause. Une enquête est ouverte.

Les sapeurs-pompiers du Territoire de Belfort sont intervenus sur cet incendie dans le cadre de la coopération transfrontalière
Les sapeurs-pompiers du Territoire de Belfort sont intervenus sur cet incendie dans le cadre de la coopération transfrontalière © Radio France - Jean-François FREY

Chaux, France

L'alerte a été donnée peu après cinq heures, ce samedi matin, après qu'un cycliste a été fauché par une voiture. 

Il a été percuté frontalement, alors que le conducteur du véhicule, un Belfortain âgé d'une trentaine d'année, réalisait un dépassement, sur la départementale 465, au niveau de la commune de Chaux. 

L'homme de 62 ans, originaire d'Offemont n'a pas survécu, malgré les efforts des secours mobilisés pour le ranimer sur place. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'accident aurait été provoqué par le manque de visibilité et l'absence de signaux lumineux sur le vélo. 

La gendarmerie de Belfort lance un appel à témoin aux automobilistes passés sur la D465 entre Chaux et Sermamagny, ce samedi matin, entre 4h45 et 5h05, et susceptibles d'avoir des informations sur les conditions de l'accident. Un numéro, si vous pensez pouvoir aider l'enquête : 03 84 58 72 19

Pas de comportements à risque du conducteur en cause

Le conducteur a attendu, après l'accident, jusqu'à l'arrivée des secours et des gendarmes. Il rentrait du travail au moment des faits. Les dépistages de stupéfiants et d'alcoolémie sont négatifs. 

Il a été placé en garde à vue, le temps que les enquêteurs fassent leur travail. 

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin