Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un an de prison avec sursis pour avoir revendu plusieurs centaines de billets de concerts sans les avoir envoyés

-
Par , France Bleu Paris
Nanterre, France

Un quadragénaire a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Nanterre à un an de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende pour avoir vendu des billets pour des spectacles ou des rencontres sportives sans les distribuer ensuite aux acheteurs, flouant ainsi plus de 140 personnes.

© Maxppp -

C'est la 2è fois que Ahmed Arbib, 44 ans comparaissait, après avoir été condamné une première fois, en son absence, en novembre 2016, à la même peine : un an de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende. Jugement auquel il s'était opposé et avait demandé à comparaître à nouveau, comme la loi l'autorise.

La justice lui reproche d'avoir vendu, via les sociétés Yamson Events et ABM Events, des billets pour des concerts de Céline Dion, Mylène Farmer ou encore One Direction sans les livrer aux acheteurs.

Plus de 140 personnes ont déposé plainte auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) des Hauts-de-Seine entre 2012 et 2013. 

D'après l'enquête, il achetait, via ses deux sociétés, des places pour des concerts, souvent très recherchés et onéreux, à des revendeurs agréés, puis les commercialisaient sur internet à des prix encore plus élevés. 

Il aurait revendu des places sans autorisation pour un montant de plus d'un million d'euros 

L'enquête a établi qu'il aurait  revendu des places, via ses sociétés, sans autorisation, pour un montant de 1,3 million d'euros.

Il s'agit là d'une pratique interdite depuis une loi du 12 mars 2012 obligeant les vendeurs à obtenir une autorisation de distribution de la part des producteurs de spectacles. 

Ahmed Arbib n'en était pas à son premier coup d'essai : Sa précédente société, Fanatick, avait déjà été condamnée en 2010 et 2014 au civil pour des faits similaires. 

Il conteste être le gérant de Yamson et ABM, et affirme n'avoir été qu'un salarié. Mais le graphiste et le comptable de ces deux sociétés le désigne bel et bien comme gérant et reporte la responsabilité de la non-livraison des billets sur une autre personne, présente au procès de 2016 et condamnée elle aussi à un an de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende. 

Le tribunal correctionnel de Nanterre, qui a suivi les réquisitions du ministère public, a notamment assorti la peine d'une interdiction d'exercer pendant cinq ans toute activité de gérance ou liée à la vente de prestations commerciales sur internet. 

Absent à la prononciation du délibéré, il a fait appel de sa condamnation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess