Faits divers – Justice

Un an de prison avec sursis pour une agricultrice manchoise jugée pour homicide involontaire

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin mardi 27 septembre 2016 à 20:41

tribunal de Cherbourg
tribunal de Cherbourg © Radio France - katia lautrou

Une agricultrice de Benoitsville dans la Manche a été condamnée ce mardi soir à un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Cherbourg. Le 8 avril 2015, un remplaçant agricole était mort sur son exploitation, asphyxié dans une canalisation à lisier.

L'homme n'aurait jamais dû descendre dans ce conduit et aurait dû au minimum porter un masque de protection. C'est devant la famille de la victime ce mardi que l'agricultrice de 48 ans était jugée pour homicide involontaire par le tribunal correctionnel de Cherbourg. L'émotion était intense.

Ce matin-là

Les faits remontent au 8 avril 2015. Le pas lourd, la tête basse, habillée de noir l'agricultrice raconte : ce matin- là, son meilleur ami vient l'aider à la porcherie. Éleveur bovin, il est aussi remplaçant agricole. Et sa mission ce jour là consiste à déboucher une canalisation à lisier. Le président surpris : " Lui avez-vous expliqué les risques ?" "Oui, je lui avait dit de ne pas descendre dedans" "Pourquoi l'a-t-il fait alors ?" Réponse entre deux sanglots et une salle d'audience pétrifiée : "Il était trop gentil, il a sans doute voulu faire vite". Il est 10h30 quand l'homme est retrouvé asphyxié par les gaz, l'agricultrice ne réfléchit pas et tente alors de lui porter secours elle descend elle aussi dans la canalisation puis est victime à son tour d'un malaise. "Mais vous avez pourtant des masques de protection" insiste le président. "Oui mais on ne voit pas le danger on était dehors sur la pelouse..."la voix se brise.

La mère de la victime enlace la prévenue

Le président poursuit : "Avez-vous des regrets ?" "oui que ce ne soit pas moi qui soit partie."La phrase claque et paralyse la salle puis la prévenue demande alors pardon à la famille. D'un coup la mère de la victime se lève. L'émotion est considérable. Les deux femmes se font face et s'enlacent en pleurs. Ce mardi finalement, la peine, ce n'était pas celle prononcée par le tribunal.

L'agricultrice de Benoitsville a été condamnée à un an de prison avec sursis.

Partager sur :