Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De la prison ferme pour avoir poursuivi un restaurateur avec une hache à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

L'homme qui avait poursuivi un restaurateur Biterrois avec une hache s'est expliqué il y a une semaine (19/02/20) devant le tribunal judiciaire de Béziers. Ses arguments n'ont pas convaincu. Il est condamné à 18 mois de prison ferme.

Salle des pas perdus du Palais de justice de Béziers
Salle des pas perdus du Palais de justice de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Un homme de 27 ans a été condamné à trois ans de prison assortis d’un sursis de 18 mois de mise à l’épreuve par le tribunal judiciaire de Béziers. Ce jeune Parisien installée récemment chez son père à Narbonne s’est violemment emporté en janvier dernier. Il avait refusé de payer son addition après avoir consommé à la brasserie Le Crital sur les allées Paul Riquet à Béziers.

Une hache cachée dans son sac de sport

Quand le restaurateur lui demande de régler, les deux hommes s'emportent et en viennent aux mains. Et c’est  à ce moment-là que le client sort une hache cachée dans son sac de sport. Il poursuit ensuite le cafetier. La victime s'enferme alors dans l'établissement. Son agresseur,  déterminé, frappe violemment la porte vitrée avec son arme. Il réussit à pénétrer dans le bar et finit par casser la machine à café avant de prendre la fuite.

Ce jeune homme, connu de la justice, avait été condamné en début d'année à quatre mois de prison avec sursis pour violences conjugales.  Le prévenu, ayant eu une enfance difficile, avait été a été rapidement interpellé par la police municipale de Béziers après avoir été identifié grâce à la vidéo protection. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess