Faits divers – Justice

Un an de prison ferme pour Philippe Kaltenbach, le sénateur PS des Hauts-de-Seine

Par Philippe Thomain, France Bleu Paris et France Bleu jeudi 22 octobre 2015 à 14:55

le 27/1/2012, Philippe Kaltenbach présente sa défense en conférence de presse
le 27/1/2012, Philippe Kaltenbach présente sa défense en conférence de presse © Maxppp - Jérôme Bernatas

Philippe Kaltenbach, sénateur socialiste des Hauts-de-Seine, ancien maire de Clamart, a été condamné à deux ans de prison dont un ferme pour corruption passive plus une peine d'inéligibilité de 5 ans et 20.000 euros d'amende. L'élu, qui nie, indique qu'il fera appel.

Philippe Kaltenbach, sénateur socialiste des Hauts-de-Seine élu en 2011 est condamné pour corruption passive du temps de son mandat de maire de Clamart (2001-2014). La justice l'a reconnu coupable d'avoir accepté de l'argent liquide de l'un de ses adjoints, contre une promesse de logement social. Ce jeudi le tribunal correctionnel de Nanterre l'a condamné à deux ans de prison dont un ferme ainsi qu'à une peine d'inéligibilité de 5 ans et une amende de 20.000 euros.

L'accusation se base sur une vidéo, tournée en 2012 par cet ancien adjoint, Mohamed Abdelouahed. Il a filmé le maire à son insu alors qu'il lui remettait de l'argent, 5.000€ d'abord puis 1.000€ pour, disait-il, dénoncer la corruption qui était selon lui habituelle à Clamart. Lors du procès, Philippe Kaltenbach niait. Il invoquait le remboursement d'un prêt de 1.500€ et parlait de vengeance, de coup monté par un ennemi politique.

Des le jugement prononcé, Philippe Kaltenbach réaffirmait son innocence sur son blog, se disait une nouvelle fois victime d'un coup monté tout en citant le nom de Philippe Courroye, ancien procureur de Nanterre "dont l'ombre continue de planer". Philippe Kaltenbach a demandé à son avocat de saisir la cour d'Appel de Versailles pour démontrer son innocence.