Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un an de prison ferme pour un homme qui avait menacé un enseignant isérois de décapitation

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Un homme âgé de 30 ans a été condamné, ce jeudi, dans les Yvelines après avoir menacé de décapiter un professeur d'histoire-géographie isérois via les réseaux sociaux.

Le condamné a utilisé les réseaux sociaux pour retrouver l'enseignant et le menacer
Le condamné a utilisé les réseaux sociaux pour retrouver l'enseignant et le menacer © Radio France - Laurent Gallien

Le tribunal correctionnel de Versailles, dans les Yvelines, a condamné à de la prison ferme ce jeudi un homme de 30 ans qui avait menacé un enseignants isérois, via les réseaux sociaux, après l'assassinat de Samuel Paty.

Il écope de 18 mois d’emprisonnement, dont six assortis d’un sursis probatoire pendant une durée de trois ans, avec notamment l’interdiction d’entrer en relation avec la victime, l’interdiction de se rendre dans le département de l’Isère et une obligation de soins. Le condamné a immédiatement été placé en détention.  

Une cible choisie... à la télé !

Lundi 2 novembre, le jour même de l'hommage dans les écoles à l'enseignant décapité à Conflans-Sainte-Honorine, ce Libanais, s'était "lâché" sur les réseaux sociaux, sans même utiliser un pseudonyme. L'homme n'est pas fiché S et ne présentait jusque-là aucun signe de radicalisation selon le Dauphiné Libéré.

Ce jour-là, il a explicitement menacé de décapitation un enseignant isérois de collège, par ailleurs engagé dans l'émission Koh Lanta, actuellement diffusée sur TF1. Cette médiatisation semble d'ailleurs être la seule explication pour le choix de la cible. L'homme avait été interpellé dès mardi à son domicile des Yvelines.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess