Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un parapentiste atterrit sur une ligne à haute tension en vallée d'Aspe

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Plus de peur que de mal pour le parapentiste qui a passé plus de quatre heures accroché dans une ligne haute tension, ce vendredi.

Le parapente s'est pris dans une ligne à haute tension (image d'illustration).
Le parapente s'est pris dans une ligne à haute tension (image d'illustration). © Radio France - Alexandre Blanc

Pau, France

Un parapentiste a complètement loupé son vol vendredi, en fin d'après midi, en vallée d'Aspe. Il s'est accroché dans une ligne à haute tension, une ligne à 63.000 volts. La voile s'est entourée autour d'un fil, et heureusement pour le parapentiste, les suspentes ne conduisent pas l'électricité.  

Le capitaine Pierre Bercetche a mené l'opération de sauvetage

On a été agréablement surpris de le trouver vivant. Je pense qu'il peut aller à Lourdes, il a eu très très chaud et il a eu le temps de s'en rendre compte."

L'alerte a été donnée vers 17h, mais les pompiers ont dû attendre que l'électricité soit coupée pour intervenir. Vers 20h30, le pilote du parapente était sécurisé à l'aide de cordes. Un pompier du Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (GRIMP) l'a ensuite aidé à redescendre. À 21h20, l'homme qui n'était pas blessé, était enfin décroché et ramené sur la terre ferme où une ambulance l'attendait pour des contrôles. Une quinzaine de pompiers et deux secouristes du Peloton de gendarmes de haute montagne (PGHM) étaient sur place. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu