Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : un député LREM de Haute-Saône affirme avoir été menacé à son domicile

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Une vingtaine de gilets jaunes ont tenté, ce jeudi après-midi, de forcer l'entrée du domicile de Christophe Lejeune. Le député LREM de Haute-Saône dénonce un acte "totalement inacceptable et inexcusable".

Christophe Lejeune a été menacé jeudi après-midi par des gilets jaunes.
Christophe Lejeune a été menacé jeudi après-midi par des gilets jaunes. © Maxppp - Christophe Morin

Haute-Saône, France

Le député LREM Haute-Saône, Christophe Lejeune, affirme qu'une vingtaine de gilets jaunes ont tenté jeudi après-midi de pénétrer dans son domicile. Les gilets jaunes auraient également cadenassé la porte d'entrée du domicile de l'élu. Selon lui, cette manifestation répond à un appel lancé sur Facebook pour que les gilets jaunes se rendent au domicile des députés de La République en marche.

"Les gilets jaunes ont franchi la ligne rouge" Christophe Lejeune sur France Bleu Besançon

Christophe Lejeune raconte que les manifestants sont arrivés en tenant des "propos hostiles au président Macron et aux députés". "Face au nombre, j'ai appelé la gendarmerie et le préfet" ajoute le député qui a ensuite constaté que son portail était "entravé".

La ligne rouge a été franchie"- Christophe Lejeune

Dans une lettre ouverte intitulée "A ceux qui attisent la haine", l'élu affirme "assumer les grandes orientations du gouvernement" et dans ce sens "appliquer le programme d'Emmanuel Macron". Tout en assurant respecter le mouvement des gilets jaunes, Christophe Lejeune déplore qu'un tel mouvement puisse s'en prendre à sa famille, dans sa maison, avec ses deux jeunes enfants. Une action qu'il qualifie de "totalement inacceptable et inexcusable".

Le député affirme qu'il va rencontrer des gilets jaunes samedi après-midi mais qu'il veut discuter "avec ceux qui sont républicains". "Ce genre de message doit être dénoncé" annonce Christophe Lejeune en faisant allusion à l'appel sur Facebook, pour qui "la ligne rouge a été franchie".

Choix de la station

France Bleu