Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les deux recours déposés contre la décharge de Saint-Jean-de-Libron rejetés par la justice

mercredi 9 janvier 2019 à 12:38 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Le tribunal administratif de Marseille a rejeté ce mardi les deux recours déposés par le comité de défense les Hauts-de-Badones-Montimas (Hérault). La justice préconise cependant une expertise. Un délai supplémentaire est donné à l'agglomération de Béziers pour obtenir des résultats satisfaisants.

Entrée de l'usine de traitement  d'ordures ménagères de l'agglomération de Béziers
Entrée de l'usine de traitement d'ordures ménagères de l'agglomération de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Béziers, France

Deux recours ont été déposés le 2 janvier 2019, en référés devant le tribunal administratif de Marseille pour que cessent au plus vite les mauvaises odeurs dégagées par la décharge (à ciel ouvert) de Saint-Jean-de-Libron dans l’agglomération de Béziers (Hérault). Depuis des mois, les riverains dénoncent cette puanteur quotidienne. Depuis l'automne 2017, de nombreux habitants souffrent de réactions allergiques et maux de tête répétés. Les pompiers seraient intervenus à plusieurs reprises. Les riverains souhaitent que cessent rapidement ces émissions d’odeurs et de gaz.

Les deux recours ont été rejetés par le tribunal Administratif de Marseille qui cependant constate bien l'existence et l'importance des nuisances. Il reconnaît par ailleurs la nécessité de réaliser une expertise et des travaux par la communauté d'agglomération de Béziers.

Des émanations du site d'enfouissement à biogaz (à ciel ouvert)

Ces émanations quotidiennes pénètrent dans les maisons. Ces gaz irritants proviennent du site d'enfouissement à biogaz (à ciel ouvert) se trouvant sur la route de Bessan en direction de Montimas. Le juge des référés considère que l'expertise n'apporterait pas une solution au problème des odeurs, toutefois elle permettrait d’identifier les causes et l'importance des nuisances.

Pour l’association de défense « les Hauts-de-Badonnes-Montimas » ce rendu de jugement n'est pas totalement négatif. Au contraire, puisqu’il précise qu'une expertise est nécessaire et que les nuisances (qualifiées de conséquences) ne sont pas contestées par la communauté d'agglomération de Béziers.

François MARC-ANTOINE, le président du Comité de Défense les Hauts-de-Badones - Montimas

Le tribunal administratif écarte la demande de l'agglomération de Béziers, visant à faire condamner « le comité de quartier » à lui rembourser les frais de justice.

Un dysfonctionnement a bien été constaté sur un des casiers de stockage des déchets avant qu’ils ne soient enfouis. Jean-Claude Renau, vice-président de l’agglomération, délégué à la gestion des déchets, reconnaît que l’agglomération n’a pas été réactive.

Enfin, un délai supplémentaire est donné à l'agglomération de Béziers pour obtenir des résultats. Le comité de quartier demande à l’agglomération de Béziers, de réaliser cette expertise et en cas de défaillance de celle-ci souhaite que le préfet l'y oblige.