Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un déséquilibré menace de mort un dépanneur et dépose un faux colis piégé chez son assureur à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Un Espagnol de 49 ans a été placé en unité de soins psychiatriques, à Fleury-les-Aubrais, mercredi. Quelques jours avant, il a menacé de mort un dépanneur, puis son assureur avant de déposer un faux colis piégé devant cette agence d'Orléans. Les démineurs de Versailles ont dû intervenir.

Un Espagnol de 49 ans, habitant d'Orléans, et souffrant de troubles psychiatriques, a menacé de mort un dépanneur et son assureur, avant d'être arrêté.
Un Espagnol de 49 ans, habitant d'Orléans, et souffrant de troubles psychiatriques, a menacé de mort un dépanneur et son assureur, avant d'être arrêté. © Radio France - Benjamin Illy

C'est une affaire rocambolesque qui s'est déroulée à Orléans ces derniers jours, impliquant deux dépanneurs, une agence d'assurances, les démineurs de Versailles, un psychologue, la police nationale d'Orléans, et un homme souffrant de troubles psychiatriques

Jeudi 20 mai, cet homme, un Espagnol de 49 ans, tombe en panne. Il appelle sa compagnie d'assurances, qui dépêche un dépanneur. Ce dernier lui demande sa carte grise, comme il est de rigueur. L'homme s'énerve, donne des coups de balai dans la dépanneuse et menace de mort le garagiste. Apeuré, il s'enfuit à bord de son camion. Mais l'homme remonte dans sa voiture et le poursuit, avant d'avoir un accident. Son véhicule est totalement inutilisable. 

Il se rend alors chez son assureur, la Macif à Orléans, et demande que sa voiture soit réparée. Impossible, lui répond-t-on. Il menace alors de mort les agents, déclare qu'il va acheter une Kalachnikov et les tuer, en les accusant d'être des voleurs. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un faux colis piégé chez l'assureur

Trois jours plus tard, dimanche 23 mai, le dépanneur trouve sur son véhicule un message écrit phonétiquement : "Je vais vous tuer !" Inquiet, il prévient immédiatement la Macif de cette découverte. Une employée se rend alors à l'agence, et découvre un autre mot, écrit phonétiquement, sur la porte d'entrée : une menace d'attentat contre "les voleurs de la Macif". Accroché, derrière la poignée de porte, un petit colis suspect est accroché. 

L'employée appelle la police nationale d'Orléans, qui fait intervenir les démineurs de Versailles. A l'intérieur du colis, aucun produit explosif, ou dangereux, mais des fleurs séchées. 

Un détour par la Belgique

Les fichiers internes de l'agence et les images de vidéosurveillance permettent d'identifier le suspect. Les forces de police se rendent à son domicile, à Orléans, mais il est absent. Présente, sa fille leur annonce qu'il est parti en Belgique, mais qu'il doit revenir le mardi suivant, le 25 mai, pour un rendez-vous avec son psychologue, à Fleury-les-Aubrais. 

L'homme est alors interpellé à la sortie de son rendez-vous, mardi matin, non sans avoir menacé les policiers avec un cutter qu'il venait d'acheter. Placé en garde à vue, son état psychologique nécessite une obligation de soins. Il est admis à l'établissement de santé mentale Daumézon, de Fleury-les-Aubrais. 

L'assureur, le dépanneur et les policiers ont déposé plainte pour "menaces de mort" et pour "menaces à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess