Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un détenu agresse un médecin et mord un surveillant au CHU de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un détenu de la maison d'arrêt de Besançon a été placé en garde à vue ce jeudi en fin d'après-midi. Il est soupçonné d'avoir agressé un médecin et mordu un surveillant lors d'un examen médical au CHU de Besançon.

L'agression s'est déroulée au CHU de Besançon
L'agression s'est déroulée au CHU de Besançon © Radio France - Christophe Mey

Ce jeudi vers 18h30, un détenu a été placé en garde à vue au commissariat de Besançon. Le jeune homme aurait agressé un médecin et trois surveillants pénitentiaires lors d'un examen médical au CHU de Besançon. Le détenu avait été extrait de la maison d'arrêt, encadré par trois surveillants, pour subir des examens médicaux à l'hôpital Jean Minjoz.  Des examens qui se sont déroulés normalement, l'homme était très calme. Après un moment d'attente l'homme a été amené en présence d'une interne en médecine pour qu'elle lui communique les résultats de ses radiographies. La jeune femme lui annonce que le bilan est satisfaisant, et qu'il peut retourner en détention. 

Il saisit le médecin à la gorge et mord un surveillant

C'est alors que le détenu se lève brusquement et se jette sur le médecin: il l'attrape à la gorge, tente de l'étrangler, et lui tire les cheveux. Les trois surveillants pénitentiaires se précipitent pour maîtriser le jeune homme, mais il mord l'un d'eux, un deuxième est frappé au visage, ses lunettes sont cassées, le troisième a un hématome à la cuisse, selon le syndicat pénitentiaire UFAP-UNSA. 

Les médecins décident de sédater le détenu pour le calmer. Les policiers l'ont ensuite placé en garde à vue au commissariat de Besançon. Il doit être présenté à un magistrat dans les heures à venir. L'homme est connu à la maison d'arrêt pour sa violence. La veille, il s'était battu avec un autre détenu dans la cour de promenade, ce qui a d'ailleurs motivé ces examens médicaux au CHU pour vérifier s'il n'avait pas de séquelles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu