Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un détenu de la prison de Dunkerque suspecté d'avoir la variante britannique du Covid-19

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Deux détenus, incarcérés la semaine du 21 décembre à la maison d'arrêt de Dunkerque sont positifs au coronavirus. Des tests sont en cours car l'un deux aurait contracté la souche britannique du Covid 19, potentiellement plus contagieuse.

Les deux détenus positifs au coronavirus sont placés à l'isolement.
Les deux détenus positifs au coronavirus sont placés à l'isolement. - Capture d'écran Google Maps

Y a-t-il un cas d'infection avec la nouvelle souche britannique du Covid 19 à la prison de Dunkerque? Des tests sont en cours au Centre National de Référence des Virus : un détenu, incarcéré à la mi-décembre, positif au coronavirus, est soupçonné d'être porteur de cette variante du Covid-19.

Des analyses en cours

La semaine du 21 décembre, deux détenus, sont incarcérés à la maison d'arrêt de Dunkerque. Ils sont dépistés au Covid-19 et placés à l'isolement à leur arrivée, comme c'est la règle désormais. Le 30 décembre, leurs tests sont positifs et l'un d'eux présente même "une forte anomalie" : il serait porteur de cette nouvelle souche. 

Des tests complémentaires sont en cours, leurs résultats ne devraient pas être connus avant le week-end du 3 janvier. 

Inquiétude des surveillants pénitentiaires

En attendant, les deux détenus ont été placés à l'isolement total, mais d'après la CGT, pendant leur première période d'isolement, ils étaient en cellule avec d'autres détenus. Le directeur adjoint interrégional des services pénitentiaires s'est rendu sur place le 31 décembre pour rencontrer les surveillants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess