Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un détenu remis en liberté pour des erreurs de procédure

-
Par , France Bleu Poitou

Un jeune de 20 ans est libre depuis ce mardi. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Poitiers a décidé de le laisser sortir de prison. Il est accusé de tentative de meurtre.

Le détenu a été remis en liberté par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Poitiers.
Le détenu a été remis en liberté par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Poitiers. © Radio France

Les faits reprochés à ce jeune de 20 ans remontent au début d'année 2012. Il attaque un militaire croisé dans les rues de Niort et lui porte une dizaine de coups de couteau . Mis en examen, il part en détention provisoire en attendant de passer devant la cour d'assises des Deux-Sèvres pour son procès prévu au mois de mars.

Sauf que tout détenu en passe de comparaître devant les assises a le droit de demander à un juge sa remise en liberté . Celui-ci a alors un délai pour statuer, délai qui n'a pas été respecté dans le cas présent, d'où la remise en liberté de ce jeune homme de 20 ans. 

Cette remise en liberté présente-t-elle un risque pour la société ? Non, assure l'avocat de l'accusé, les risques de récidive sont très faibles pour les affaires de tentative de meurtre. Quoi qu'il en soit, cette remise en liberté ne remet pas en cause la tenue du procès de ce jeune de 20 ans toujours prévue au mois de mars. 

Dernière minute : suite à cette remise en liberté, le parquet général de la cour d'appel de Poitiers a décidé de se pourvoir en cassation. 

 

Le jeune homme passera quand même devant les assises rappelle son avocat Lee Takhedmit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess