Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un détenu retrouvé mort au centre pénitentiaire de Condé sur Sarthe

jeudi 25 octobre 2018 à 16:52 Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Un détenu d'une trentaine d'années a été retrouvé mort dans sa cellule ce jeudi matin. Les surveillants l'ont trouvé inanimé dans son lit. L'enquête s'oriente vers un suicide. Le premier depuis l'ouverture de l'établissement pénitentiaire près d'Alençon en 2013.

La maison centrale d'Alençon Condé sur Sarthe a ouvert en 2013.
La maison centrale d'Alençon Condé sur Sarthe a ouvert en 2013. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Condé-sur-Sarthe, France

Le détenu devait normalement se rendre à l'atelier ce jeudi matin. Mais à 8 heures, les surveillants l'ont trouvé allongé dans son lit sous sa couverture et ont constaté son décès. Une enquête est en cours, mais il s'agit vraisemblablement d'un suicide. Une autopsie diligentée par le procureur d'Alençon devra le confirmer. Jamais jusqu'à présent un détenu ne s'était suicidé depuis l'ouverture de la maison centrale d'Alençon Condé en 2013. 

Aucun problème en détention depuis son arrivée

L'homme, âgé d'une trentaine d'années, était arrivé dans l'Orne il y a un peu plus d'un an. En provenance de la prison du Mans, où il avait provoqué une prise d'otages pour obtenir son transfert. Selon le syndicat FO pénitentiaire, il n'avait jamais rencontré de problème en détention depuis son arrivée. Il était libérable en 2025.