Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un détenu se suicide à la prison d'Argentan

mardi 7 août 2018 à 19:40 Par Adrien Bossard, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Un détenu de 22 ans s'est suicidé à la prison d'Argentan, dans l'Orne. Il a été retrouvé pendu dans sa cellule par les surveillants le matin du lundi 6 juillet 2018. Le syndicat FO-pénitentiaire demande l'ouverture d'une cellule de crise.

Le drame s'est déroulé le weekend des 4 et 5 août 2018.
Le drame s'est déroulé le weekend des 4 et 5 août 2018. © Maxppp - Photo d'illustration

Argentan, France

Certains font la loi et tout le monde la subit. Les détenus les plus faibles comme les surveillants. Voilà comment le syndicat FO-pénitentiaire décrit l'atmosphère au centre de détention d'Argentan. Dans cette prison de l'Orne, 540 détenus cohabitent plutôt mal depuis plus de deux mois. Intimidations, insultes, guet-apens et bagarres se multiplient. Et ces incidents se sont même accentués le weekend des 4 et 5 août 2018.

"Il y a eu beaucoup de bagarres ce weekend, et lundi matin vers 6h30, les surveillants ont trouvé un détenu de 22 ans pendu dans sa cellule, raconte Elodie Sylla, représentante FO-pénitentiaire de la prison d'Argentan. C'était un détenu qui venait d'arriver, il était là depuis le mois de juin après avoir été transféré d'un autre établissement. Il n'était pas signalé comme suicidaire, il est impossible de faire un lien avec les événements récents mais ce que l'on sait, c'est que beaucoup de détenus ne se sentent plus en sécurité ici, beaucoup veulent partir."

"Cette situation ne plus durer car sinon il y aura d'autres drames"- Elodie Sylla, représentante FO-pénitentiaire de la prison d'Argentan

Le syndicat demande d'urgence l'ouverture d'une cellule de crise et vient d'ailleurs d'envoyer une nouvelle lettre à la direction interrégionale des services pénitentiaires pour demander de reprendre en main le centre de détention. "Ce n'est pas la première fois que l'on signale ces incidents à notre hiérarchie et personne ne nous écoute, déplore Elodie Sylla. Cette situation ne plus durer car sinon il y aura d'autres drames. Une mutinerie ou un incident avec un surveillant, que sais-je ? Mais là, on va dans le mur."  

Contactée par France Bleu, la direction interrégionale des services pénitentiaires a indiqué qu'elle ne communiquerait pas sur la situation de la prison d'Argentan.