Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire de pédophilie à l'école de Villefontaine

Un directeur d'école en Isère soupçonné de viols sur des élèves

Par Axelle Labbé, France Bleu Isère mardi 24 mars 2015 à 8:50 Mis à jour le mardi 24 mars 2015 à 11:30

Les faits se seraient déroulés à Villefontaine, dans l'Isère
Les faits se seraient déroulés à Villefontaine, dans l'Isère © MaxPPP

Le directeur d'une école primaire, à Villefontaine en Isère, a été placé en garde à vue lundi, soupçonné de viols sur mineurs, a confirmé le parquet de Vienne. Il aurait imposé "par surprise" des fellations à ses élèves, qui avaient les yeux bandés dans le cadre "d'ateliers du goût".

Les faits incriminés se déroulaient dans les salles de classe, derrière un paravent, dans le cadre de ce que le directeur appelait des "ateliers du goût". Alors que les enfants, les yeux bandés, devaient identifier les "choses" que le directeur de l'école leur faisait goûter, celui-ci en profitait pour leur imposer "par surprise" des fellations.

Lire aussi : Soupçon de viol sur des élèves, une troisième plainte déposée à Villefontaine

Au moins deux des élèves auraient été victimes de ces viols. Ces *deux enfants de six ans et demi * se seraient plaints auprès de leurs familles, qui ont porté plainte la semaine dernière. Le directeur "a été interpellé [lundi] matin pour des faits de viols sur mineurs. Sa garde à vue a été prolongée ", a déclaré le procureur de la République de Vienne, Matthieu Bourrette.

Ce mardi matin, le ministère de l'Éducation a annoncé l'ouverture d'une enquête administrative.

Viol instituteur Villefontaine - interview du procureur de la République de Vienne, Matthieu Bourrette.

Perquisition au domicile du suspect

L'intéressé nie les faits, qui auraient eu lieu selon les premiers éléments de l'enquête entre décembre et mars. Les investigations, confiées à la brigade de recherches de la gendarmerie de Bourguoin-Jallieu, ont d'ores et déjà débouché sur une perquisition au domicile du suspect, qui a permis de trouver des images à caractère pédopornographique .

L'homme avait déjà été condamné à six mois de prison avec sursis en 2008 pour recel d'images à caractères pédopornographiques. Si la condamnation avait été accompagnée d'obligation de soins et d'une mise à l'épreuve, aucune interdiction d'exercer un travail avec des enfants n'avait alors été prononcée.

Viol instituteur Villefontaine - papier faits Sébastien Chanove

→  Notre dossier "Affaire de pédophilie à l'école de Villefontaine"