Faits divers – Justice

Saône-et-Loire : un distributeur automatique de billets endommagé à Saint-Vallier

Par Marion Aquilina, France Bleu Bourgogne vendredi 30 octobre 2015 à 12:20

Braquage d'une agence Caisse d'Epargne.
Braquage d'une agence Caisse d'Epargne. © Maxppp

Dans la nuit du 29 au 30 octobre, en Saône-et-Loire, le distributeur de billets de la Caisse d'Epargne de Saint-Vallier a été attaqué. L'explosion a fortement détérioré l'agence. Il ne reste plus rien, ni le toit ni les bureaux. Une enquête est ouverte.

En Bourgogne, en Saône-et-Loire, l'agence de la Caisse d'Epargne de Saint-Vallier a été soufflée par une charge explosive dans la nuit du 29 au 30 octobre, vers 3h30. Tout a volé en éclats. D'après la Caisse d'Epargne, "l'attaque visait clairement le distributeur".

Un braquage au gaz explosif ?

Le principe du braquage au gaz explosif est assez simple : se procurer une bouteille pour souder (on en trouve par exemple sur les chantiers). Dans cette bouteille il y a un mélange d’oxygène et d’acétylène. Cette bouteille est généralement placée dans le coffre d’une voiture à quelques mètres du distributeur de billet. A l’aide d’un tuyau les braqueurs injectent alors le gaz dans le distributeur, il ne manque plus qu’une étincelle pour faire détonner le tout, l’opération dure entre cinq et dix minutes. Voilà qui est extrêmement rapide et c’est sans doute la raison pour laquelle ce mode opératoire est de plus en plus employé notamment dans les braquages de distributeurs situés en zone rurale. Depuis deux ans maintenant les braquages de ce type se sont multipliés partout en France. 

On se souvient par exemple qu’en novembre 2013 les gendarmes avaient interpellé en flagrant délit trois personnes à Mirebeau-sur-Bèze. En juin 2015, c'est le distributeur de billets des locaux provisoires du Crédit Mutuel de Venarey-les-Laumes qui a été braqué en pleine nuit. L'explosion avait fortement détérioré les algécos installés sur le parking du centre commercial. 

>>> VOIR AUSSI : l'attaque du distributeur de Venarey-les-Laumes.