Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un djihadiste de Lingolsheim, près de Strasbourg, condamné à 10 ans de prison pour avoir combattu en Syrie

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Un habitant de Lingolsheim d'origine tchétchène a été reconnu coupable d'avoir appartenu à un groupe djihadiste en Syrie. Il a été condamné vendredi 8 novembre à dix ans de prison par la cour d'assises spéciale de Paris.

La salle d'audience de la cour d'assise de Paris, image d'illustration.
La salle d'audience de la cour d'assise de Paris, image d'illustration. © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Lingolsheim, France

Un habitant de Lingolsheim d'origine tchétchène a été condamné à dix ans de prison par la cour d'assises spéciale de Paris vendredi 8 novembre. La peine de dix ans de prison suit les réquisitions du parquet, elle est également accompagnée d'une période de sûreté des deux tiers. Il a été reconnu coupable d'avoir appartenu à un groupe djihadiste en Syrie entre 2013 et 2014. Lui dit être allé en Syrie pour chercher ses frères : "Je n'ai pas combattu, je me suis défendu", a-t-il affirmé. 

Mais la justice lui reproche au contraire d'avoir participé à des combats et assuré une formation en explosifs à d'autre combattants.  Il était également accusé d'avoir été un émir d'un groupe djihadiste en Syrie. Lui a affirmé ne l'avoir été qu'une quinzaine de jours. "Quand j'étais au front, un émir est mort pendant le combat, donc il fallait un supérieur. Les jeunes m'aimaient bien, ils m'ont demandé de prendre la succession", a expliqué Khassanbek Tourchaev, arrêté en Moldavie en 2015.

Sa famille vit toujours en Alsace

L'homme, âgé de 49 ans, est arrivé en France en 2002 où il a obtenu l'asile politique. Son père a été ministre tchétchène dans les années 90. Dès 2005, il avait été repéré par les services de renseignement en raison de son extrémisme religieux. Il se dit aujourd'hui salafiste mais affirme que "la Syrie (était) un sujet clos". Cet homme polygame a également assuré à la cour : "La prison a changé beaucoup de choses en moi. Ce dont j'ai besoin, c'est ma famille." Ses enfants habitent aujourd'hui toujours en Alsace.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu