Faits divers – Justice

Un éducateur sportif jugé pour des SMS pornographiques

Par Sophie Constanzer, France Bleu Périgord mercredi 2 avril 2014 à 20:47

Un ancien entraîneur sportif du club de handball de Champcevinel était jugé ce mercredi pour avoir fait des propositions sexuelles à certains de ses joueurs. Propositions répétées par SMS. Le procureur de la République de Périgueux a requis huit mois de prison avec sursis.

Le procureur de la République a requis huit mois de prison avec sursis, avec mise à l'épreuve pendant deux ans, et interdiction d'exercer une activité avec des mineurs pendant 10 ans. C'est dire s'il prend très au sérieux cette affaire. Un ancien entraîneur du club de handball de Champcevinel était jugé ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Périgueux pour corruption de mineurs de moins de 15 ans.

"On en parlait entre nous... mais on savait pas quoi faire"

Ce sont des SMS qui sont au coeur de cette affaire qui éclate en janvier dernier. L'éducateur, âgé de 29 ans, juriste dans la vie, aurait fait des propositions sexuelles à certains de ses joueurs. Propositions répétées pendant plusieurs mois, oralement mais surtout par SMS. Certains jeunes agés de 12 à 14 ans auraient reçu des dizaines de SMS pornographiques. Dans ces messages, l'entraîneur propose des concours de masturbations, demande la taille de leur sexe. 

Les adolescents sont sortis du silence en janvier dernier. Explications avec Sophie Constanzer.

"Je suis en train de chercher pourquoi j'ai fait ça"

Cinq adolescents étaient parties civiles dans cette affaire, mais aussi le club de handball de Champcevinel, qui a demandé un euro symbolique de dommages et intérêts au prévenu pour avoir "abîmé l'image du club". Le jeune éducateur de 29 ans s'est excusé auprès des jeunes. Il a assuré au tribunal qu'il cherchait à comprendre "pourquoi il avait fait ça". Placé sous contrôle judiciaire, il devrait avoir une obligation de soins.