Faits divers – Justice

Un élève de l'école de police de Nîmes suspendu pour avoir diffusé une vidéo du groupe État islamique

Par Solène Cressant, France Bleu Gard Lozère et France Bleu samedi 20 mai 2017 à 10:13

"Après vérification il n'y a strictement aucun lien avec Daesh, aucune radicalisation" affirme Gil Andreau directeur de l'école de police
"Après vérification il n'y a strictement aucun lien avec Daesh, aucune radicalisation" affirme Gil Andreau directeur de l'école de police © Maxppp - Lionel VADAM

Un élève de l'école de police de Nîmes est suspendu pour avoir fait circuler une vidéo de propagande de l'État islamique dans son établissement. Il avait la vidéo sur son téléphone, mais n'aurait aucun lien avec le groupe terroriste, selon la police des polices, la police judiciaire et la direction.

Un élève policier de l'école de Nîmes, âgé d'une trentaine d'années, a a fait circuler dans son établissement une vidéo de propagande de Daech. Ses camarades, choqués par son comportements, ont vite alerté la direction.

Aucun lien avec le terrorisme

"C'est de la bêtise, c'est un idiot. Toutes les vérifications ont été faites, il n'a aucun lien avec le groupe terroriste, il n'est pas musulman, il n'est pas radicalisé." Gil Andreau, directeur de l'école de police de Nîmes

La police des polices et la police judiciaire ont été saisies, l'élève policier a d'abord été placé en garde à vue avant d'être suspendu ce vendredi.

Un conseil de discipline très prochainement

Il passera devant un conseil de discipline à Paris dans moins d'un mois : "C'est très rapide pour ce genre de procédure" explique le directeur de l'école Gil Andreau. À l'issue du conseil, l'élève devrait être renvoyé de l'école.