Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un éleveur d’Argelés victime de vandalisme à répétition

mercredi 19 août 2015 à 11:32 Par François David, France Bleu Roussillon

Eleveur de vaches dans les Albères (Pyrénées-Orientales), Nicolas Miralles s’est fait détruire sa clôture à plusieurs reprises depuis un mois et les bêtes se sont échappées.

Nicolas Miralles élèves 35 vaches bio à Argelès-sur-Mer
Nicolas Miralles élèves 35 vaches bio à Argelès-sur-Mer

Le scenario se répète « tous les deux ou trois jours  ». Nicolas Miralles reçoit un coup de téléphone d’un viticulteur mécontent, ses vaches sont en train de se régaler de raisin dans un vignoble d’Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales). Et chaque fois c’est le même constat : les bêtes se sont échappées en profitant d’une brèche dans la clôture électrique.

« Quelqu’un coupe ma clôture électrique, il n’apprécie sans doute pas les barrières  » se désole l’éleveur bio, « j’en appelle à son intelligence , si cette personne considère que je porte préjudice à son droit d’aller et venir, qu’elle m’appelle. On créera une porte !  »

Argelès Vaches 1

Nicolas Miralles ne veut plus se laisser faire, il a décidé de porter plainte . « Avec cette affaire, je me suis froissé avec des vignerons. Et la clôture m’a tout de même couté 35 000 euros  ». Sans compter les aides octroyées par la région et l’Union européenne.

La clôture a été méticuleusement séctionnée - Radio France
La clôture a été méticuleusement séctionnée © Radio France