Faits divers – Justice

Accusé de viol, l'élu clermontois voit sa garde à vue prolongée

Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu jeudi 15 octobre 2015 à 18:10 Mis à jour le vendredi 16 octobre 2015 à 12:28

Le commissariat de Clermont-Ferrand
Le commissariat de Clermont-Ferrand © Maxppp - Jérémie fulleringer

Ce vendredi midi le parquet de Clermont confirme nos informations, que la garde à vue du conseiller municipal est prolongée. Il est en garde à vue depuis jeudi matin .après une plainte pour viol déposée par une femme mercredi.

Le procureur de Clermont-Ferrand Pierre Sennès confirme qu'il a autorisé la prolongation de la garde à vue de l'élu clermontois. François Barrière, conseiller municipal de l'opposition et conseiller communautaire, appartenant au parti Les Républicains est soupçonné de viol. Il a été convoqué par les policiers de la sûreté départementale jeudi matin. Le procureur prolonge donc de 24 heures la garde à vue de l'élu afin d'apprécier plus précisément les circonstances des faits qui lui sont reprochés. Sa convocation a été déclenchée après la plainte d'une femme déposée mercredi soir.  

Pour l'heure aucun commentaire de la part de ses proches et notamment au sein de son parti politique Les Républicains. François Barrière a rejoint l'UMP dans les années 2000 après être passé par le Front national, le MNR et le parti de Philippe De Villiers. 

Son avocate n'a pas souhaité réagir non plus. La garde à vue de l'élu peut être prolongée jusqu'à samedi matin.