Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un enfant de 11 ans mis en examen pour le feu de forêt de Bogny-sur-Meuse

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Après l'incendie qui a détruit deux hectares de forêt à Bogny-sur-Meuse le 19 août 2020, un garçon de 11 ans a été mis en examen. Il a reconnu avoir brûlé un papier et l'avoir jeté à terre.

L'incendie a détruit 2 hectares de forêt à Bogny-sur-Meuse
L'incendie a détruit 2 hectares de forêt à Bogny-sur-Meuse - SDIS 08

Un juge pour enfants a mis en examen un garçon de 11 ans suite à l'incendie qui a détruit deux hectares de forêt à Bogny-sur-Meuse le 19 août 2020. Le mineur, psychologiquement fragile, a reconnu avoir brûlé un papier et l'avoir jeté dans le bois. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Poursuivre pénalement un enfant si jeune reste exceptionnel, et vise à faire comprendre au mineur la portée de ses actes. "Plutôt que de lui dire "ce n'est pas bien, tes parents vont te gronder", cela ouvre la voie à des sanctions éducatives à son encontre, et même plutôt à son bénéfice", illustre le procureur de la République de Charleville-Mézières, Laurent de Caigny.

En attendant son jugement, un suivi éducatif a été ordonné. L'enquête se poursuit avec notamment une expertise psychologique de l'enfant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess