Faits divers – Justice

Un enfant de 5 ans et son grand-père blessés lors d'une partie de chasse à La-Valla-sur-Rochefort

Par Emmanuel Grabey, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 3 octobre 2016 à 12:17

L'accident a eu lieu lors d'une battue au sanglier
L'accident a eu lieu lors d'une battue au sanglier © Maxppp - Jean-François Dupuis

Un accident de chasse très rare s'est produit ce dimanche après-midi à La-Valla-sur-Rochefort, dans le Haut-Forez. Selon les premiers éléments de l'enquête, une balle aurait ricoché sur un arbre avant de traverser la jambe d'un enfant de 5 ans et d'aller se ficher dans la cheville de son grand-père.

Un enfant de 5 ans et son grand-père de 77 ans ont été admis dimanche après-midi à l'hôpital nord de Saint-Etienne, après avoir été victime de ce qui semble être un accident de chasse, à La-Valla-sur-Rochefort, dans le Haut-Forez, mais leurs jours ne sont pas en danger.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les faits se sont déroulés lors d'une battue au sanglier. La balle d'un chasseur aurait ricoché sur un arbre, aurait traversé la jambe droite de l'enfant, avant de venir se ficher dans la cheville gauche du grand père.

L'enquête est toujours en cours ce lundi midi, elle a été confiée aux gendarmes de Boën sur Lignon. Ils sont assistés par des agents de l'ONCFS, l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, et d'un Technicien en Identification Criminelle de Saint Etienne. Les chasseurs témoins de la scène, dont le tireur, étaient entendus par les gendarmes ce lundi matin, il s'agit de déterminer si le tir a directement visé les deux victimes, ce qui ne semble pas être le cas, et si toutes les règles de chasse ont été respectées. Ce sera ensuite au procureur de décider s'il y a une suite pénale à donner, s'il constate qu'il y a eu une irrégularité.

Les accidents de chasse sont très peu fréquents dans la Loire, le dernier remonte à plusieurs années selon la fédération du département. Les circonstances de l'incident de dimanche après-midi le rendent encore plus rare, la probabilité qu'une balle ricoche et atteigne deux personnes est infime selon un gendarme, qui parlait lundi matin d'une terrible coincidence.

Partager sur :