Faits divers – Justice

Un engin agricole à l'origine de l'incendie de Villeveyrac

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu jeudi 10 août 2017 à 8:24

Le feu a été fixé vers minuit, mais la surveillance est maintenue
Le feu a été fixé vers minuit, mais la surveillance est maintenue - SDIS 34

Le feu qui s'est déclaré au sud de Clermont-l'Hérault mercredi après-midi a parcouru 500 hectares environ. Le risque de reprise est très élevé. C'est un engin agricole qui serait à l'origine de l'incendie. À Villeveyrac, 150 campeurs ont passé la nuit dans une salle communal. Reportages

Le feu qui s'est déclaré mercredi dans l'après midi sur les communes de Saint-Pons-de-Mauchiens et Villeveyrac (Hérault) a été fixé aux alentour de minuit. Mais les conditions météo sont très défavorables avec encore beaucoup de vent.

Il reste donc encore 220 pompiers sur place. Trois colonnes de renforts ont été envoyées par d'autres départements pour sécuriser la zone.

Une reconnaissance en hélicoptère est prévue dans la matinée et les avions bombardiers d'eau vont de nouveau effectuer des largages. Le feu a parcouru 500 hectares et en a détruit 150.

Un engin agricole à l'origine de l'incendie

C'est un engin agricole qui effectuait des travaux de débroussaillement qui serait à l'origine du feu accidentellement. Une simple étincelle qui a ensuite embrasé la végétation très sèche, le tout attisé par le vent.

Jérôme Bonnafoux chargé de communication des pompiers de l'Hérault

Mercredi en fin de journée environ 500 personnes ont été évacuées d'un camping de Villeveyrac et des maisons alentours. 150 naufragés ont passé la nuit dans une salle communale.

"Il faut penser à tout : à l'eau, aux médicaments, aux couches et au lait maternel pour les petits."

"Il faut penser à tout, aux personnes malades qui n'ont pas pu prendre leur médicament, donc on a fait appel au pharmacien, chercher des couches pour les enfants. Il a fallu trouver du lait maternel car il y avait énormément d'enfants en bas âge, explique le maire de Villeveyrac, Christophe Borgo. Ce camping accueille beaucoup de familles. Il a fallu trouver de l'eau, la cave coopérative nous a donné gracieusement du vin. Il faut penser à tout le monde. Ce sont des moments difficiles, certains sont arrivés en pleurant car ils ont peur de tour perdre."

Le maire de Villeveyrac Christophe Borgo

"On était aux jeux de pirates à Marseillan, et on a appris qu'il y avait le feu au camping, raconte Christèle, une vacancière. Nous n'avons pas pu retourner au camping pour récupérer nos affaires. C'est angoissant, mais nous allons être accueillis par des gens du village très sympathiques."

Christèle, une vacancière du camping

Buffet froid à la bonne franquette - Radio France
Buffet froid à la bonne franquette © Radio France - Salah Hamdaoui

"Nous sommes vivants, c'est le plus important !"

"On nous a demandé d'évacuer, pas le choix, mais ce sont les aléas du camping. J'ai été obligé de laisser ma chatte. Nous sommes un peu dans l'inconnu. On est vivant, c'est le plus important !"

Des campeurs inquiets

reportage à Villeveyrac de Salah Hamdaoui