Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un entrepreneur, conseiller municipal, retrouvé abattu sur un chantier en Corse du Sud

dimanche 5 novembre 2017 à 10:27 Par Oanna Favennec et Marion Galland, France Bleu RCFM et France Bleu

Un entrepreneur a été abattu ce samedi après-midi sur la commune de Soccia (Corse-du-Sud). L'homme de 52 ans, qui était également conseiller municipal de la commune, était inconnu des services de police et de la justice.

L'homme a été retrouvé au volant d'un tractopelle sur un chantier.
L'homme a été retrouvé au volant d'un tractopelle sur un chantier. © AFP - PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Patrick Julien a été abattu alors qu'il travaillait ce samedi en contre-bas de la route menant au parking permettant d’accéder du lac de Creno. L'homme, qui était entrepreneur, effectuait des travaux de terrassement et était donc sur son tractopelle quand il a été pris pour cible et touché au niveau de la tête par une balle de gros calibre. Lorsque son corps a été découvert par un de ses amis, vers 17h20-17h30, il se trouvait d'ailleurs toujours au volant de l'appareil, moteur allumé. La thèse du suicide, évoquée dans un premier temps a été écartée, tout comme celle de l’accident de chasse, les tirs étant trop "précis" selon une source judiciaire.

Un homme connu pour "être plutôt tranquille", selon le procureur

Ce conseiller municipal de Soccia n'avait jamais attiré l'attention de la justice a expliqué le procureur de la République d’Ajaccio, Éric Bouillard, qui s'est rendu sur place samedi soir. Il était même selon les premiers témoignages recueillis par les enquêteurs, "plutôt apprécié et menait une vie tranquille". L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie ainsi qu'à la compagnie d'Ajaccio.

Ecoutez les précisions d'Eric Bouillard, le procureur de la République d'Ajaccio.

  - Visactu
© Visactu -