Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Amiante, pneus, huile de moteur : un étang pollué et une décharge illégale découverts en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Un étang pollué à l'huile de moteur, une décharge sauvage où l'on a notamment retrouvé de l'amiante et plus de 250 épaves à l'arrière d'un garage : les autorités ont découvert une importante décharge illégale à Saint-Médard-de-Mussidan en Dordogne a-t-on appris ce mercredi.

Les découvertes remontent au 6 janvier dernier
Les découvertes remontent au 6 janvier dernier © Radio France - Sébastien Berriot

La découverte remonte au 6 janvier dernier. Lors de deux contrôles successifs par la Direction régionale de l'aménagement et du Logement (DREAL) et la gendarmerie, les autorités découvrent une décharge sauvage de produits calcinés et en partie enfouis tel que de l'amiante, des pneus, du verre, des bâches, des fluides de moteurs mais aussi du matériel appartenant à Enedis. 

Un étang pollué par de l'huile moteur

Un étang qui se trouvait sur le même terrain a été retrouvé pollué avec une quantité "incalculable" d'huile moteur. Des investigations sont en cours pour déterminer l'étendue de la pollution.

Par ailleurs, un garage a été découvert à Saint-Médard-de-Mussidan avec pas moins de 251 carcasses de véhicules à l'arrière de son terrain. Le propriétaire de l'établissement n'avait pas l'autorisation d'exercer cette activité.

Ces deux affaires, qui sont encore entre les mains des services de l'Etat, pourraient aboutir sur une saisie du parquet de Périgueux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess