Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un étudiant de l'école de commerce Kedge se suicide sur le campus à Bordeaux

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gironde, France Bleu

Un étudiant de 19 ans s'est suicidé ce mercredi matin en sautant du sixième étage de l'école de commerce Kedge à Talence. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame.

Périmètre bouclé après le suicide d'un étudiant à l'école de commerce Kedge de Talence
Périmètre bouclé après le suicide d'un étudiant à l'école de commerce Kedge de Talence © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

La scène s'est déroulée ce mercredi matin un peu avant 11h. Un étudiant de 19 ans (en deuxième année du programme EBP - European business program), une filière internationale, s'est jeté du sixième étage de l'école de commerce et de management Kedge à Talence. Les pompiers dépêchés sur place ont tenté de le réanimer. En vain. 

Les faits se sont déroulés alors que le jeune se trouvait hors cours, en salle de repos, sous les yeux de quelques témoins qui ont été pris en charge et entendus par la police.

Une enquête ouverte

Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons précises de ce drame. "La piste de la précarité étudiante est d'ores et déjà écartée" indique un communiqué de la direction de Kedge. La direction, qui s'est exprimée devant la presse, était en effet en lien avec la famille qui habite la région car le jeune homme était suivi en dehors de l'école à Bordeaux pour une "fragilité psychologique". 

Le jeune, de nationalité française, n'avait à priori pas de difficultés particulières avec l'école : "C'était un étudiant qui avait plutôt de bons résultat, qui était impliqué, qui se projetait en matière de projet personnel et professionnel." indique Céline Claverie, secrétaire générale du groupe et directrice du campus de Bordeaux.

Cellule psychologique renforcée

Toute l'après-midi, la direction a reçu la famille et les proches de la victime. Les étudiants ont été prévenus par mail du drame, et les cours ont été suspendus mercredi, malgré quelques examens maintenus. 

Les cours reprendront normalement jeudi sur ce campus qui compte environ 6 000 étudiants. Une cellule psychologique a également été mise en place, elle sera renforcée, et les camarades de la victime seront suivis scolairement au cas par cas indique la direction. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu