Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un étudiant met fin à ses jours à l'internat du lycée Follereau de Belfort

dimanche 29 avril 2018 à 15:29 Par Caroline Felix, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Samedi matin à l'internat du lycée Follereau de Belfort, un étudiant a découvert son colocataire pendu dans sa chambre. Il s'agirait d'un suicide d'après les premiers éléments de l'enquête.

Le corps du jeune homme a été retrouvé samedi en fin de matinée
Le corps du jeune homme a été retrouvé samedi en fin de matinée © Maxppp - -

Belfort

La victime, un étudiant marocain de 19 ans, a été retrouvée dans le bâtiment de l'internat du Lycée Follereau de Belfort, pendu dans sa chambre avec une écharpe. C'est son colocataire qui l'a retrouvé samedi en fin de matinée après avoir passé la nuit en dehors du pensionnat. Après un devoir surveillé au lycée le matin, il avait voulu récupérer quelques affaires. C'est là qu'il a fait la découverte. L'internat était alors quasiment vide, car il ferme le samedi après-midi. L'étudiant a prévenu les locataires de la chambre d'en face qui ont immédiatement appelé le 15. Une fois sur place, les secours n'ont pu que constater le décès du jeune homme. 

La victime était un étudiant de classe préparatoire aux grandes écoles

Les trois internes présents lors de la découverte du corps ont tout de suite été pris en charge par des psychologues. La victime de 19 ans était étudiant en première année de classe préparatoire PTSI (physique, technologie et sciences de l'ingénieur). Il était arrivé en septembre du Maroc. Les enquêteurs privilégient la thèse du suicide.

Lundi matin, une cellule psychologique importante est mise en place pour les élèves, les parents et le personnel du lycée. Un médecin, une assistante sociale et au moins deux psychologues seront présents. Le recteur de l'académie de Besançon Jean-François Chanet sera également sur place.