Faits divers – Justice

Un évadé du centre de détention Roanne abattu

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 4 septembre 2015 à 18:12

L'homme de 27 ans été détenu au centre de détention de Roanne.

L'homme était sous le coup mandat d'arrêt. Il a été atteint d'une balle dans la tête tirée par un policier jeudi alors qu'il était en fuite.

Cet homme âgé de 27 cumulait de "multiples condamnations", notamment pour vol, recel, violences et menaces. Il faisait aussi l'objet d'un mandat d'arrêt émis par un juge d'application des peines de Roanne (Loire) pour n'avoir pas respecté une mesure d'aménagement de sa peine.  Il avait été écroué en 2006 à Roanne. Il était libérale en 2019. 

** L'homme n'avait pas regagné la prison après "une permission de sortir" prise dans le cadre du maintien des liens familiaux pour aller voir sa mère. Des policiers de Sainte-Foy-lès-Lyon tombent jeudi sur une voiture qu'ils trouvent suspecte avec à bord trois hommes. Ils essaient de contrôler le véhicule mais celui-ci prend la fuite. Un policier descend alors du véhicule qui les avait pris en chasse. Selon l'enquête, il aurait fait usage de son arme à deux reprises en manquant de se faire renverser par la voiture. L'une des balles traverse le pare-brise et  touche le conducteur en pleine tête.   Les deux autres passagers, âgés de 21 et 29 ans, sont ensuite interpellés et placés en garde à vue.   Le parquet de Lyon a ouvert deux enquêtes** la première pour "tentative d'homicide, recel et usage de fausse plaque d'immatriculation. La seconde, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), à l'encontre du policier.

Une plainte déposée 

L'avocat de la famille de la victime annonce lui son intention de porter plainte avec constitution de partie civile pour "essayer de comprendre" les circonstances qui entourent ce drame explique Maître David Metaxas :  « On ne veut pas de polémique contrairement au communiqué du Front National qui devrait apprendre à se taire.  Nous ce qu’on veut c’est la recherche de la vérité. Entre prendre la fuite et se prendre une balle dans la tête, il y a encore quelque chose qui nous échappe encore. Donc pas de polémique inutile. Juste une quête de vérité. »

  • Entre prendre la fuite et se prendre une balle dans la tête, il y a encore quelque chose qui nous échappe.                                                       Maître David Metaxas. *

Detenu abbatu SON

Le Front National par le biais de son candidat aux régionales Christophe Boudot a effectivement  rédigé un communique dans la journée pour dénoncer la politique pénale  du gouvernement qui permet selon lui "à des détenus de s’échapper et de mettre la vie des policiers en danger".