Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Un ex-entraîneur de rugby jugé pour viol et agressions sexuelles sur des joueurs mineurs dans le Doubs

mardi 5 mars 2019 à 20:42 Par Marie-Coralie Fournier et Christophe Mey, France Bleu Besançon et France Bleu

L'ancien entraîneur d'un petit club de rugby du Doubs est dans le box des accusés, devant la cour d'assises à Besançon, ce mardi et ce mercredi. Il est jugé pour des viols et agressions sexuelles commis sur des joueurs, mineurs, entre 2001 et 2006.

Le procès se tient devantl a cour d'assises du Doubs.
Le procès se tient devantl a cour d'assises du Doubs. © Radio France - FB Besançon

Besançon, France

Un ancien entraîneur de rugby est jugé devant la cour d'assises de Besançon pour viol et agressions sexuelles sur deux de ses joueurs, mineurs au moment des faits. Cet homme de 46 ans les a agressés dans le cadre de ses fonctions, dans un petit club du Doubs, entre 2003 et 2006. Il reconnaît les faits et a exprimé ses regrets, dès le début de l'audience, ce mardi matin.

Des aveux dix ans plus tard

Un joueur a été agressé entre 2003 et 2005,  alors qu'il était âgé de 13 ans à 15 ans. Il a tout raconté aux gendarmes dix ans plus tard, en 2012, quand il avait 21 ans. Son témoignage a marqué l'audience ce mardi après-midi, quand il décrit l'emprise de son agresseur. Un jour, après un match, son entraîneur l'emmène dans la réserve du club et le persuade de se masturber devant lui. Au fil des mois, les choses vont plus loin, régulièrement : quand l'entraîneur reconduit l'adolescent dans son village, il s'arrête dans les bois et commet, en moyenne deux fois par mois, des agressions sexuelles, et pour une fois au moins, un viol. Le cauchemar pour cette première victime durera près de deux ans.  Ces actes imposés ont détruit la jeunesse de cet homme, qui a décroché à l'école avant de tomber dans des addictions. 

Un autre adolescent a subi des attouchements en 2006, quand il avait 13 ans.  Lui aussi n'a pas osé en parler, ce n'est qu'après la plainte déposée par son camarade en 2012 qu'il est sorti de son silence.

Verdict mercredi soir

Dans son box, l'accusé demande pardon à ses victimes. Il explique qu'il a des tendances homosexuelles mal assumées, mais qu'il n'est pas pédophile. Il réfute toute contrainte envers les jeunes joueurs :  "Je ne les ai jamais forcés, ni menacés, ni rémunérés".  Mais à l'époque, l'accusé est âgé d'une trentaine d'année et ses victimes ont moins de 15 ans. L'homme, qui semble assez détaché par rapport aux faits évoqués, tente de se dédouaner en expliquant qu'à l'époque, il n'avait pas conscience de la gravité de ce qu'il faisait subir aux adolescents.

Son procès dure jusqu'à ce mercredi soir.