Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un exercice attentat ce mercredi sur Colmar et Ingersheim, 600 personnes ont été mobilisées

mercredi 14 mars 2018 à 8:03 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Un exercice attentat est mené ce matin à Colmar et Ingersheim (Haut-Rhin). Objectif : tester la capacité d'intervention et de coordination des services de l'Etat. Des policiers, gendarmes, pompiers, militaires etc, sont déployés en masse.

Illustration attentat
Illustration attentat © Maxppp - Laurent Thevenot

Colmar, France

Un exercice attentat multi-sites de type NoVi (nombreuses victimes) dans les communes d’Ingersheim et Colmar, c'est toute cette matinée . Cet exercice vise à simuler l’incidence d’une série d’attentats pour tester les capacités d’intervention et de coordination des services de l’État. 

Importante mobilisation des forces de l'ordre

Policiers, gendarmes, pompiers, militaires, médecins, effectifs de sécurité civile participeront, dans des conditions les plus réalistes possibles, à l’événement qui mobilisera également des citoyens volontaires pour simuler des victimes.

Pas de panique 

À l’occasion de cet exercice, le public pourrait être amené à s’interroger sur le déploiement des moyens ou de s’inquiéter des effets sonores : restez calme, ne saturez pas les lignes téléphoniques et ne propagez pas de fausses rumeurs ; ne vous approchez pas des lieux, ne vous mettez pas en danger en tentant de photographier ou de filmer ; ne gênez pas la progression des acteurs et libérez les voies d’accès, prévient la préfecture du Haut-Rhin. 

600 personnes mobilisées toute la matinée 

150 policiers, 70 gendarmes, 117 sapeurs pompiers, 28 personnels du SAMU, 50 personnes de la préfecture, 50 bénévoles d'associations et 130 figurants ont été mobilisés pour cette matinée. 

L'idée était de reproduire un attaque simultanée avec de nombreuses victimes sur l'IUT de Colmar et le lycée Schwendi d'Ingersheim. 

Il y avait 4 assaillants à Ingersheim, 3 s'étaient fait exploser, 1  a été tué par les gendarmes du psig. A l'IUT de Colmar il y avait 6 terroristes qui s'étaient réfugiés dans un amphithéâtre, tous ont été abattus. 

Il y avait de nombreuses victimes aussi, 25 morts au total et 35 blessés. L'exercice a duré près de 4 heures, le débriefing a eu lieu mais peu de choses ont filtré. 

L'ensemble est plutôt satisfaisant chacun a joué son rôle à fond, selon la préfecture. Laurent Touvet, le préfet, a annoncé dans les prochains mois, un nouvel  exercice à un autre endroit dans le Haut-Rhin . Pour être au plus près de réalité, pour affûter les forces de police et de gendarmerie en cas d'attaque de ce type