Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un exercice de sécurité sur la Seine à Rouen

En prévision de l'Armada en juin, un exercice des forces de sécurité va avoir lieu ce jeudi matin à Rouen. Le scénario est celui d'un événement avec beaucoup de personnes à l'eau. Il se tiendra devant le panorama XXL.

Le déclenchement du plan NOVI (nombreuses victimes) se fera lors de cet exercice le jeudi 25 avril à Rouen
Le déclenchement du plan NOVI (nombreuses victimes) se fera lors de cet exercice le jeudi 25 avril à Rouen © Radio France - Maxppp

Rouen, France

Il risque d'y avoir pas mal d'agitation ce jeudi matin devant le Panorama XXL à Rouen. Dans le cadre du programme annuel des exercices des forces de sécurité et en prévision de l’Armada 2019, un exercice de sécurité civile aura lieu à 10h sur la Seine

Beaucoup de "victimes" à l'eau

Cet exercice doit permettre aux services de secours  de s’entraîner à faire face à un événement ayant pour conséquence de nombreuses personnes à l’eau. Cet entraînement conduira au déclenchement du plan NOVI (nombreuses victimes). Deux installations à quai, l’une rive droite et l’autre rive gauche, permettront de récupérer les "victimes" pour une prise en charge à terre. 

Cet exercice va nécessiter la participation des services de la préfecture de la Seine-Maritime, de la police nationale, de la gendarmerie fluviale, du Parquet de Rouen, du service départemental de secours et d’incendie, du SAMU, de l’ARS, du grand port maritime de Rouen, de la SNSM, des associations de sécurité civile et de l’association Armada.

Choix de la station

France Bleu