Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un exercice pour tester la réactivité des secours à la centrale nucléaire de Golfech

-
Par , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

Pendant deux jours, les 27 et 28 mars, la centrale nucléaire de Golfech est le théâtre d'un exercice de sécurité : la simulation d'un accident de grande ampleur. Le but est de tester la réactivité des secours et de tous les acteurs concernés dans l'usine et dans les 31 communes alentours.

La centrale de Golfech © Frédéric Charmeux - Maxppp
La centrale de Golfech © Frédéric Charmeux - Maxppp © Maxppp - Frédéric Charmeux

Ne vous inquiétez pas si vous voyez des pompiers et beaucoup d'agitation autour de Golfech le mardi 27 et mercredi 28 mars. La centrale nucléaire sera le théâtre d'un exercice national de sûreté nucléaire, destiné à tester la réactivité des secours et de tous les acteurs concernés, et pour améliorer les dispositifs de sécurité par la suite.  

Tous les 5 ans

Il y a régulièrement des exercices incendie ou des exercices ciblés dans l'usine. Les simulations comme celle de cette semaine sont plus rares. "On en fait tous les 5 ans" explique Pierre Besnard, le préfet du Tarn-et-Garonne qui coordonne l'opération pour les trois départements concernés (Tarn-et-Garonne, Lot-et-Garonne et Gers). Un scénario a été concocté pour simuler un gros accident technique dans la centrale, mais quasiment personne ne le connait à l'avance, "c'est tout l’intérêt" pour le directeur de la centrale Nicolas Brouzeng. Cela va permettre de voir comment les salariés de l'usine, les agents d'EDF, de l'Autorité de sûreté nucléaire et les services de l'Etat réagissent et gèrent le problème. 

Le préfet Pierre Besnard : "C'est important pour tester les plans d'urgence et de communication, voir comment on fonctionne avec EDF, avec l'autorité de sûreté nucléaire et puis sensibiliser les élus"

Des habitants, des professionnels de santé, un Ehpad impliqués

L'exercice aura lieu dans un premier temps uniquement à l'intérieur de la centrale de Golfech, mais le Préfet du Tarn-et-Garonne sera amené à déclencher aussi ce qu'on appelle un PPI, un plan particulier d'intervention, pour mettre en sécurité les 31 communes des alentours. Cela veut dire monter un PC de crise, alerter les maires concernés, déployer les pompiers et les gendarmes etc. Il y aura par exemple un exercice pour préparer l'évacuation d'un Ehpad à Lamagistère, mais sans bouger les pensionnaires. Dans le village de Donzac, une partie des habitants seront évacués et mis en sécurité plus loin à Beaumont de Lomagne. A Moissac, le personnel du centre hospitalier pourra s’entraîner à la prise en charge un patient radio-contaminé. 

Opération de com ou vrai atout pour la sécurité ?

Ce sont des exercices qui n'empêcheront pas la vie de tourner autour de Golfech. Tous les habitants du secteur ne seront pas mis à contribution. Monique Guittenit, la porte-parole du collectif stop Golfech qui prône l'arrêt du nucléaire, estime que ce genre d'exercice n'est que "de la com. C'est faire croire aux gens qu'on gère alors qu'on ne gère pas". Le préfet qui coordonne l'exercice, Pierre Besnard répond que c'est indispensable pour faire "de la prévention et améliorer la sécurité". 

Pour lui, chaque exercice et chaque retour d'expérience permet de faire progresser la sécurité. La catastrophe de Fukushima il y a 7 ans a fait évoluer la réglementation. Parmi les changements notables, le plan particulier d'intervention déclenché en cas d'accident majeur concerne actuellement 31 communes autour de Golfech, soit les communes situées dans un rayon de 10 km autour de la centrale. A la fin de l'année, le rayon va passer à 20 km et va concerner 107 communes, soit 140 000 habitants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu