Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un exhibitionniste condamné à trois mois de prison avec sursis à Cherbourg

vendredi 11 mai 2018 à 15:34 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin et France Bleu

Un guadeloupéen de 42 ans vient d'être condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Cherbourg. Le 7 mai dernier, l'homme avait sorti son sexe et commencé à se masturber devant la maternité de Cherbourg. Il était jugé en comparution immédiate.

Le tribunal de Cherbourg a condamné l'homme de 42 ans à 3 mois de prison avec sursis pour exhibition sexuelle
Le tribunal de Cherbourg a condamné l'homme de 42 ans à 3 mois de prison avec sursis pour exhibition sexuelle © Radio France - Jacqueline FARDEL

Cherbourg-en-Cotentin, France

Le tribunal correctionnel de Cherbourg a condamné ce vendredi 11 mai un homme de 42 ans, à trois mois de prison avec sursis pour exhibition sexuelle. Lundi 7 mai, il avait sorti son sexe et commencé à se masturber en pleine rue devant la maternité de Cherbourg.  

A la barre, il est resté très silencieux. 1,80 m, imposant, il regarde ailleurs quand la présidente du tribunal lui pose des questions. "Vous reconnaissez les faits ?".  Un timide oui, à peine audible. "Qu'est-ce qu'il s'est passé ?". Long silence, puis réponse : "J'étais par terre...J'étais loin". Nouveau silence. Long regard vers le plafond. Il prend sa barbe dans ses mains, croise les bras, les décroise, se retourne régulièrement. 

Déjà condamné pour exhibition sexuelle

Si les psychiatres reconnaissent des troubles de la personnalité, le prévenu était bien conscient de ce qu'il faisait ce lundi 7 mai, en plein après midi. La plaignante, dans sa voiture, l'a aperçu à l'arrière dans le rétroviseur, le sexe dans les mains. Il n'y a pas d'autre témoignage. C'est un peu court pour l'avocat du prévenu. Il dénonce la faiblesse des éléments dans le dossier mais le casier judiciaire de l'homme lui est bien rempli. Vingt mentions dont des faits d'exhibition sexuelle. SDF, l'homme de 42 ans reconnait boire beaucoup et prendre du crack. Le tribunal l'a aussi condamné à une obligation de soins.