Faits divers – Justice

Un fabricant de compost interdit d'utiliser du sang animal

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon lundi 7 juillet 2014 à 15:37

La société Solvie, basée à Latour-de-France, n'a plus l'autorisation d'utiliser du sang animal dans la fabrication de ses composts et engrais. Cette décision préfectorale fait suite aux alertes des riverains. Ils s'étaient plaint des odeurs et des rejets de sang dans la nature.

A Latour-de-France, les riverains de l'entreprise Solvie obtiennent gain de cause. Le fabricant de compost et d'engrais n'a plus le droit d'utiliser du sang animal dans ses compositions. Cette décision de la préfecture des Pyrénées-Orientales est motivée par un contrôle le 27 juin dernier, mené par la Direction Départementale de la Protection des Populations. Les techniciens de l'Etat ont relevé "un certain nombre d'anomalies ".

Les riverains de l'usine s'étaient plaints plusieurs fois des odeurs et même parfois des rejets de sang sur la route à proximité du site de production.

Selon la préfecture des Pyrénées-Orientales, "cette suspension a été notifiée à l'entreprise qui respecte cette mesure ". A ce jour, Solvie ne fait plus venir et ne travaille plus avec du sang animal.

Au-delà de suspension, qui s'est appliquée immédiatement, la préfecture demande à Solvie de respecter les obligations qui s'imposent à elle , à savoir réduire fortement les nuisances, si elle veut poursuivre son activité.