Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un faux avocat, démasqué, arrêté et renvoyé devant la justice à Montargis dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Un faux avocat qui sévissait à Montargis a été démasqué. Cet homme, au casier de justice déjà bien rempli, a été arrêté par la police judiciaire d’Orléans. Placé en garde à vue, il est convoqué mercredi prochain devant le tribunal judiciaire de Montargis.

Le faux avocat sévissait à Montargis dans le Loiret
Le faux avocat sévissait à Montargis dans le Loiret © Radio France - Christophe Dupuy

En novembre dernier, un homme, âgé de 54 ans, s’installe dans des locaux Avenue du Général-de-Gaulle à Montargis. Sur le mur, une plaque dorée est apposée qui mentionne "Okan Gunduz, docteur en droit, avocat au barreau de Montargis". Sans vergogne, en robe noire, il reçoit des clients, dispose d’une secrétaire, dépose des dossiers au tribunal, se rend au commissariat. Surpris de la présence de ce nouveau confrère qui dit avoir exercé à Liège en Belgique mais qui ne fournit aucun document pour être inscrit à l'ordre des avocats, le barreau de Montargis alerte le procureur de la République qui confie une enquête d’abord à la police de Montargis puis à la police judiciaire d’Orléans.

19 mentions au casier judiciaire

Le faux avocat de nationalité turque est assez vite identifié. Son casier judiciaire fait état de 19 mentions pour exercice illégale de la profession d’avocat, usurpation de titre ou de qualité, escroquerie, ou bien encore banque route. Des délits commis principalement dans le nord de la France, à Lille et Douai. En état de récidive légale, il a été condamné en 2014 à trois ans de prison. Après avoir été placé 48 heures en garde à vue, le faux avocat mais vrai escroc est convoqué mercredi prochain devant le tribunal judiciaire de Montargis. Déféré ce vendredi 12 mars, le juge des libertés et de la détention a ordonné son placement en détention dans l'attente de son procès. Le barreau des avocats de Montargis a porté plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess