Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un faux policier et son complice arrêtés par les gendarmes à Frouzins, près de Toulouse

samedi 26 décembre 2015 à 12:26 Par Jean Saint-Marc, France Bleu Occitanie et France Bleu

A Frouzins, un homme déguisé en policier et son complice ont été interpellés très tôt ce samedi. Ils venaient de dépouiller un automobiliste qui pensait faire l'objet d'un simple contrôle. Les deux hommes, qui étaient alcoolisés au moment des faits, ont été placés en garde à vue.

Les gendarmes de la compagnie Toulouse Le Mirail ont arrêté les deux hommes.
Les gendarmes de la compagnie Toulouse Le Mirail ont arrêté les deux hommes. © Maxppp

Frouzins, France

Vers six heures, ce samedi matin, un homme est au volant de sa voiture, à Frouzins, quand il voit deux hommes au bord de la route. L'un d'eux porte une veste et une casquette de policier : le conducteur pense qu'il s'agit d'un simple contrôle. 

Mais quand il s'arrête, les deux hommes l'agressent : ils le frappent au visage et lui volent sa sacoche, avant de prendre la fuite. 

Ils ont été très rapidement interpellés par une patrouille de gendarmerie. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'uniforme de policier a été dérobé cette nuit dans la voiture d'un fonctionnaire de police.

Les deux hommes étaient apparemment ivres au moment des faits. Ils ont d'ailleurs aussi insulté les gendarmes pendant leur interpellation. Ils ont été placés en garde-à-vue. Ils pourraient être poursuivis pour vol aggravé et pour outrages. 

Le conducteur, lui, n'a pas été gravement blessé : il n'a pas été hospitalisé.