Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un fils de Latifa Ibn Ziaten violemment agressé à son domicile près de Rouen

Naoufal Ibn Ziaten, 30 ans, affirme avoir été frappé par trois personnes jeudi soir alors qu'il rentrait chez lui. Il est ce matin hospitalisé et son avocat doit porter plainte. Son avocat fait le lien avec les tags insultants découverts il y a un mois au domicile familial de Latifa Ibn Ziaten.

Il y a un mois, la maison de Latifa Ibn Ziaten près de Rouen avait été taguée
Il y a un mois, la maison de Latifa Ibn Ziaten près de Rouen avait été taguée © Maxppp - PhotoPQR

Darnétal, France

Selon l'avocat de Naoufal Ibn Ziaten, les faits se sont déroulés hier soir peu avant 20 heures. Le frère du soldat Imad Ibn Ziaten, abattu par Mohammed Merah en 2012 à Toulouse, rentrait chez lui à Darnétal près de Rouen. "Il a été violemment frappé par au moins trois hommes, ils lui ont mis des coups de poings, lui ont projeté la tête contre les murs. Ces hommes l'ont certainement suivi", explique Me Mouhou, avocat de la famille, qui a annoncé cette agression sur son compte Twitter. Latifa Ibn Ziaten affirme elle que les agresseurs étaient au nombre de trois "deux hommes et une femme"

Le frère adoptif de Naoufal Ibn Ziaten, lui aussi présent au domicile, affirme également avoir été violemment agressé. "Les agresseurs ont pris la fuite car mon client leur a dit que son père allait arriver", poursuit l'avocat.

Les deux victimes ont été hospitalisés au CHU de Rouen, Naoufal Ibn Ziaten devait subir un scanner cérébral dans la nuit et l'avocat doit déposer plainte dans la matinée.

"Je ne connais pas le mobile de cette agression, une enquête de police est ouverte, mais ça commence à faire beaucoup de coïncidences. Pour le fils agressé hier soir, il y a un lien avec l'affaire Merah. Il y a deux ans Naoufal Ibn Ziaten était menacé dans le cadre de l'affaire Merah. Et il y a pile un mois, le domicile des parents Ibn Ziaten près de Rouen était tagué", conclut Me Mouhou. Des tags faisant clairement référence à l'affaire Merah : "Vive Merah", "C'est bientôt à toi!" "Juif bientôt mort"

La maison de Latifa Ibn Ziaten taguée il y a un mois

La police a placé sous surveillance le domicile de Latifa Ibn Ziaten et de son époux ainsi que celui du fils agressé hier soir. Latifa Ibn Ziaten qui parcourt la France avec son association Imad, association pour la jeunesse et la paix, et ainsi faire passer un message de paix et de tolérance dans les établissements scolaires.

L'enquête sur cette agression est confiée à la police judiciaire de Rouen.