Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Florentinois de 24 ans condamné à de la prison pour avoir tué un de ses amis lors d'un accident de la route

-
Par , France Bleu Auxerre

Un jeune homme habitant Saint-Florentin dans l'Yonne, âgé de 24 ans a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal de Sens ce jeudi. En 2019 à Brienon, il avait causé un accident mortel pour l'un de ses amis qui était passager avant. Le conducteur roulait après avoir fumé du cannabis.

Tribunal judiciaire de Sens (Yonne)
Tribunal judiciaire de Sens (Yonne) © Radio France - Renaud Candelier

Les faits se déroulent le 15 janvier 2019, sur la D943 à la sortie de Brienon-sur-Armançon, dans l'Yonne. A bord de la voiture ce soir-là se trouvent quatre amis qui rentrent à Saint-Florentin après être allé acheter de l'alcool. Les trois passagers en ont déjà consommé avant de monter, c'est pour cela qu'ils font appel au quatrième pour les conduire. 

Aucun passager ne portait la ceinture, l'un est éjecté par le pare-brise

Vers 21h30, le conducteur perd le contrôle de la voiture qui percute un premier arbre, puis un deuxième et termine dans le fossé. Le passager avant est éjecté. Son décès est constaté par les secours une vingtaine de minutes après le drame. Le groupe avait pris soin de faire appel à conducteur qui n'avait pas bu et ce dernier roulait sous la limite de vitesse autorisée. Mais les analyses sanguines révèlent la présence de cannabis chez le conducteur. Le groupe avait aussi consommé du gaz hilarant lors de la soirée, notamment dans la voiture. Et ni le conducteur, ni aucun des passagers ne portait de ceinture de sécurité.

Des ballons de gaz hilarant, du cannabis dans le sang

"Cet accident pourrait être un spot de la sécurité routière", commente la procureure, "pas de ceinture, des passagers alcoolisés, de la consommation de stupéfiants, de gaz hilarant, alors qu'il fait nuit et qu'il pleut." A l'audience, le prévenu assure qu'il avait fumé plusieurs jours auparavant, mais pas ce soir-là et n'avait pas pris de gaz hilarant dans la voiture. Mais les analyses toxicologiques indiquent un fort taux de THC, la substance psychoactive du cannabis, prouvant qu'il avait inhalé ce stupéfiant moins de douze heures avant l'accident. 

"C'est une accident tragique. Ce sont des choses qui arrivent" - Le prévenu à l'audience

La femme de la victime venait de tomber enceinte

La principale victime, décédée sur le coup, avait 29 ans. L'homme venait d'apprendre le jour de l'accident que sa femme était enceinte. Son enfant est né neuf mois après le drame. "Que diriez-vous de votre responsabilité ?", demande le président du tribunal au prévenu. "C'était bien moi au volant, j'étais clair et concentré", assure le prévenu, "c'est un accident tragique, ce sont des choses qui arrivent." "Il faut prendre en compte des imprudences globales", estime son avocat, "car le groupe dans son ensemble n'a pas été prudent, en ne mettant la pas ceinture notamment, mais on ne sait pas ce qui a causé cet accident."

Le parquet considère en revanche qu'il n'y a pas de doute sur le fait que le conducteur était sous l'emprise de stupéfiant. Le prévenu avait déjà été condamné pour conduite sans permis, sans assurance et pour un grand excès de vitesse (supérieur à 50 km/h). La procureure demande deux ans de prison dont un avec sursis. Le prévenu devra certainement indemniser les victimes. Une autre audience est prévue pour cela.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess